Le seul changement notable apporté par Guus Hiddink pour son premier match comme entraîneur de Chelsea samedi en Championnat d'Angleterre à Aston Villa (1-0), aura été d'associer d'entrée les attaquants Nicolas Anelka et Didier Drogba.

Mis à jour le 24 févr. 2009
Nicolas Gaudichet AGENCE FRANCE-PRESSE

Le Néerlandais n'est pas homme à s'enfermer dans un système et rien ne dit que l'expérience sera répétée contre la Juventus Turin mercredi en 8e de finale aller de la Ligue des champions. Anelka ne s'attendait d'ailleurs pas à une telle association à Villa.

Mais, contrairement à ses prédécesseurs, Hiddink devrait offrir aux deux hommes l'occasion de prouver qu'ils peuvent briller ensemble, comme ils le clament depuis des mois.

. Peu de précédents

Luiz Felipe Scolari ne croyait pas à cette association, ne les titularisant qu'une fois ensemble, contre West Brom. Drogba avait inscrit son seul but de la saison en championnat. Est-ce un hasard si Anelka était sur le terrain au moment de la seule réalisation de l'Ivoirien en Ligue des champions ?

Après le départ de Scolari, Anelka et Drogba ont été titularisés contre Watford en Coupe d'Angleterre et à Villa. Silencieux lors des cinq matches précédents, le Français a marqué quatre buts... Leur première mi-temps à Villa a été excellente.

. Comment les associer ?

À Villa, ils sont entrés dans un système à trois joueurs offensifs, avec Salomon Kalou. Mais Anelka n'est pas resté cantonné à gauche et a souvent alterné avec Drogba. Le but du Français est d'ailleurs venu à un instant où il était en position axiale et l'Ivoirien à gauche. Une telle souplesse peut être un cauchemar pour des défenseurs qui auront à gérer tour à tour la finesse technique d'Anelka et la puissance de Drogba.

Le système a par instants évolué en 4-4-2. Les ailiers Ricardo Quaresma, Florent Malouda ou Kalou feraient durablement les frais d'un tel schéma.

. Les conditions de Guus

Hiddink n'associe pas Drogba et Anelka pour leur faire plaisir: «On ne peut jouer un football offensif que quand tout le monde fait son travail défensif. Anelka et Drogba sont la première ligne de défense. S'ils le font, je n'aurai aucun souci à utiliser leurs qualités offensives.» Le Néerlandais n'acceptera pas de voir contester ses choix ou ses ordres.

. L'état d'esprit

En conflit avec Scolari, Drogba ne pouvait que se satisfaire de l'arrivée d'Hiddink, l'entraîneur «qu'il fallait à Chelsea». Sans que sa prestation ne soit un «classique», il a montré à Villa une envie qui semblait l'avoir quittée et se prend à évoquer une prolongation de contrat.

Sans avoir milité pour un départ de Scolari, Anelka a jugé dans sa tribune au site lesdessousdusport.com qu'il lui était «difficile de rester en place» et s'est félicité d'entraînements plus dynamiques, avec l'accent mis sur «la vitesse d'exécution» afin de «se projeter plus rapidement vers l'avant.» Hiddink a l'air de vouloir lui offrir la liberté qu'il a réclamée toute sa carrière: «Pour moi, le plus important c'est de toucher des ballons, de participer, d'animer le jeu.» Et de défendre, aurait ajouté le Néerlandais.