A-t-on assisté au dernier 200 m papillon d'Audrey Lacroix? La principale intéressée préférait ne pas y penser, hier soir, après s'être arrêtée en demi-finale de l'épreuve qu'elle domine au Canada depuis une dizaine d'années et qui l'a menée au cinquième rang mondial en 2007. «Peut-être, oui, je ne sais pas», a confié Lacroix, 28 ans. «Je ne sais vraiment pas. Je ne voulais juste pas avoir ça en tête aujourd'hui.» La nageuse de Pont-Rouge s'est battue autant qu'elle a pu dans le couloir 8 du Centre aquatique, mais il lui a manqué six dixièmes pour participer à la finale. «C'était à ma portée, mais ce n'est pas arrivé, n'a pu que constater Lacroix, 12e avec un temps de 2:08,00. «Je me suis battue. Il y a eu quelques petites erreurs. À mon niveau actuel, une autre journée, je me serais retrouvée en finale.» De son côté, Katerine Savard n'avait pas le moral pour le 200 m, après sa désillusion au 100 m papillon. Elle a pris le 19e rang des séries en 2:11,05, à deux secondes et demie de son record personnel. Elle ne sait plus à quel saint se vouer. «Pourtant, je me sens super bien dans l'eau, je me sens reposée aussi, a dit la nageuse de 19 ans. Le mental, c'est un peu difficile ces temps-ci. Avec mon entraîneur, on va juste regarder ce qui a pu arriver. On ajustera pour les prochaines années.» Il sera intéressant de voir si Savard obtiendra la confiance des entraîneurs pour le relais quatre nages de vendredi.

Mis à jour le 1er août 2012
Simon Drouin LA PRESSE