La Canadienne Ivanie Blondin a décroché sa deuxième médaille aux Jeux olympiques de Pékin, samedi matin, au départ groupé féminin en patinage de vitesse sur longue piste.

Mis à jour le 19 février
Katherine Harvey-Pinard
Katherine Harvey-Pinard La Presse

Blondin, dont il s’agit de la discipline de prédilection, est restée dans le peloton tout au long de la course. Sa coéquipière, la Québécoise Valérie Maltais, l’a aidée à sa façon. Cette dernière s’est permis deux sprints devant le groupe en milieu de course, allant chercher 6 points au classement et forçant les adversaires à augmenter le rythme, avant de revenir derrière le peloton. Avec deux tours à faire, elle s’est de nouveau placée à l’avant afin de faire accélérer le groupe.

L’Ontarienne, meneuse au classement mondial dans cette épreuve, a devancé tout le monde dans l’ultime sprint. La Néerlandaise Irene Schouten a cependant réussi à la rattraper dans les derniers mètres pour lui ravir la médaille d’or. L’Italienne Francesca Lollobrigida a pris le troisième rang.

« Schouten a connu une course et une dernier tour incroyables, a souligné Blondin. Quand je l’ai dépassée par l’intérieur dans l’avant-dernière ligne droite, j’étais certaine que je l’avais, que c’était dans la poche. Mais elle a réussi à remonter. »

Il s’agissait pour Schouten d’une troisième médaille d’or individuelle aux Jeux de Pékin.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

La Néerlandaise Irene Schouten a gagné l’or.

Quant à Maltais, elle a ultimement terminé au 6rang grâce aux 6 points que lui ont rapporté ses sprints. Rappelons que dans cette épreuve, des points sont distribués aux trois premiers patineurs lors de chacun des trois sprints intermédiaires et à l’arrivée. Les trois premières patineuses à la ligne d’arrivée ne peuvent toutefois pas être dépassées au classement.

« J’ai mené la course, je me suis bien sentie. J’aime mieux faire une course comme ça que d’attendre à la fin et avoir l’impression que je n’ai pas fait grand-chose », a raconté Maltais, qui en était à ses premiers Jeux olympiques en longue piste après trois participations en courte piste.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Valérie Maltais

Comme le veut la tradition, Ivanie Blondin a fait un tour de patinoire avec le drapeau canadien sur le dos, sourire aux lèvres. C’est un deuxième podium pour la Canadienne à Pékin et en trois participations aux Jeux olympiques, elle qui faisait aussi partie de l’équipe féminine qui a décroché l’or à la poursuite par équipes.

Blondin a admis avoir eu de la difficulté à vivre avec ses contre-performances aux 1500 mètres et 3000 mètres ces derniers jours.

« Je me répétais que j’étais un échec, encore une fois. J’ai déjà fait cette erreur de me retrouver dans ce grand trou noir, de me dire que j’avais échoué parce que je n’avais pas bien patiné et que je ne pouvais l’expliquer, a-t-elle raconté. Je me suis mise à m’éloigner des gens proches de moi. C’est mon mécanisme de défense. Je veux être seule. Je veux souffrir seule. C’est comme ça que je suis.

Mais j’ai réussi à m’en sortir rapidement. Aux Olympiques précédents, c’était de pis en pis. Cette fois-ci, j’ai réussi à tourner la page et revenir en force.

Ivanie Blondin

Elle a rendu hommage aux gens proches d’elle pour lui avoir permis de s’en sortir à temps pour finalement gagner ses deux premières médailles olympiques en carrière.

« De Nicole [Espenant], notre attachée de presse, au technicien des patins, au physiologiste, tous les gens autour de moi, même les filles de hockey qui étaient là aujourd’hui pour m’encourager, c’est bon d’avoir reçu l’appui de tout le Canada », a dit Blondin avec le sourire aux lèvres.

Il s’agit de la 25médaille du Canada et de la 5e en patinage de vitesse sur longue piste à Pékin, après les deux individuelles d’Isabelle Weidemann, celle d’argent de Laurent Dubreuil au 1000 mètres et celle d’or à la poursuite par équipes féminine.

  • Antoine Gélinas-Beaulieu (4) a pris le 15e rang du départ groupé.

    PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

    Antoine Gélinas-Beaulieu (4) a pris le 15rang du départ groupé.

  • Jordan Belchos a fini treizième.

    PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

    Jordan Belchos a fini treizième.

  • PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

  • PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  

Chez les hommes, le départ groupé ne s’est pas aussi bien déroulé. Le Canadien Jordan Belchos a pris le 13rang, tandis qu’Antoine Gélinas-Beaulieu a conclu au 15rang. C’est le Belge Bart Swings qui a remporté l’or. Les Sud-Coréens Chung Jaewon et Lee Seunghoon ont pris les deuxième et troisième rangs.

Avec La Presse Canadienne