(Izu) Deux records du monde, et une première médaille d’or pour la Chine : les dames ont ouvert lundi tambour battant la semaine de cyclisme sur piste des Jeux olympiques, devant du public à Izu, à 145 km au sud-ouest de Tokyo.

Christophe BEAUDUFE Agence France-Presse

En vitesse par équipes, le premier podium du programme de la piste, on attendait les Allemandes avec Lea-Sophie Friedrich et surtout Emma Hinze, star annoncée de cette semaine.

Mais on a vu les Chinoises Bao Shanju et Zhong Tianshi, qui ont assommé la concurrence dès les qualifications en battant d’entrée le record du monde (31 sec 804/100 pour les 500 m départ arrêté).

En finale contre l’Allemagne, le duo n’a pas réussi à améliorer son temps, mais 31 sec 895/100 lui ont suffi à assurer l’or, avec 85/100 d’avance.

Zhong Tianshi, qui faisait partie du duo qui avait pris la troisième place des Mondiaux l’an dernier, assure avoir réussi à évacuer toute la pression avant le dernier match : « En entrant en finale, nous nous sommes dit : on le fait, on ne pense pas, on le fait. On ne pense pas au résultat », a-t-elle raconté.

Hinze « plutôt déçue »

Hinze, championne du monde en titre du sprint individuel et par équipe, a reconnu être « plutôt déçue ». « Nous étions venues ici pour la médaille d’or », a-t-elle dit «, » mais nous avons l’argent, c’est tout de même une médaille olympique, alors ça va « .

L’équipe de Russie (sous pavillon neutre) a battu les Pays-Bas pour le bronze, devant des gradins partiellement remplis, les normes sanitaires étant à Izu différentes de celles de la capitale.  

La journée a également été riche d’émotions en poursuite par équipes féminine, où l’on disputait les qualifications. Cette fois, c’est l’Allemagne qui a abaissé le record du monde de près de trois secondes, en 4 min 07 sec 307/100. L’ancien record, sur la distance de 4 km, était détenu par la Grande-Bretagne depuis les Jeux olympiques de Rio, en 4 min 10 sec 236/100.  

Ce tour préliminaire s’est joué à un très haut niveau, puisque deux autres équipes sont aussi passées quelques minutes plus tard en dessous de l’ancien record du monde : les Britanniques (4 min 09 sec 022/100) et les Américaines (4 min 10 sec 118/100).

Les médailles seront attribuées mardi. La première demi-finale opposera la Grande-Bretagne aux États-Unis, et l’autre l’Allemagne à l’Italie.

Mardi verra aussi le premier podium des messieurs, celui de la vitesse par équipes. Les Pays-Bas, qui avaient survolé les Mondiaux de Berlin en 2020, sont les favoris.