(Tokyo) La Québécoise Andréanne Langlois a terminé au neuvième rang de la finale du K-1200 mètres, mardi aux Jeux olympiques de Tokyo, tandis que la Néo-Zélandaise Lisa Carrington a facilement remporté une troisième médaille d’or consécutive à cette épreuve.

La Presse Canadienne

Langlois a franchi la distance en 40 473 secondes. Elle a ainsi raté le podium par plus d’une seconde.

Partie du deuxième couloir, l’athlète de Lac-Beauport a connu un bon départ — comme c’est son habitude —, mais elle a rapidement été reléguée à l’arrière par ses adversaires.

Pendant ce temps, Carrington se forgeait une avance de près d’un bateau en tête, filant ainsi vers un troisième titre aux Jeux olympiques après ses victoires à Londres, en 2012, et Rio de Janeiro, en 2016.

Avec un chrono de 38 120 secondes, l’athlète de 32 ans a ainsi éclipsé la marque olympique de 39 864 secondes qu’elle avait établie à Rio en 2016.

L’Espagnole Teresa Portela Rivas (38 883) a décroché l’argent et la Danoise Emma Jørgensen (38 901) a complété le podium.

Cette neuvième place représente malgré tout un bon résultat pour Langlois, qui avait terminé 16e au classement général à Rio de Janeiro, en 2016.

Il s’agit aussi de la meilleure performance d’une athlète canadienne à cette épreuve depuis qu’elle a été ajoutée au programme des Jeux en 2012, à Londres.

Après les quarts de finale, lundi, la kayakiste de 28 ans avait rappelé que le K-1200 mètres était une course « secondaire » pour elle et sa partenaire Michelle Russell, qui se concentrent davantage sur le K-4500 mètres.

Russell, de la Nouvelle-Écosse, ne s’était pas qualifiée pour la finale A. Elle a plutôt terminé quatrième lors de la finale B en 40 527 secondes.

Les Cubains remportent le C- 2, 1000 mètres

Au C- 2, 1000 mètres chez les hommes, le duo canadien formé par Roland Varga et Connor Fitzpatrick a pris le sixième rang de la finale A. Les Canadiens ont franchi la distance en trois minutes 30 157 secondes.

Les Cubains Serguey Torres Madrigal et Jorge Enriquez Fernando Dayan ont causé la surprise en décrochant l’or en 3 : 24 995, devant les Chinois et les Allemands.

L’Allemagne avait gagné cette épreuve lors de cinq des sept derniers Jeux olympiques. Sebastian Brendel était dans l’embarcation victorieuse pour l’Allemagne en 2012 et 2016.

Cette fois, Brendel et son coéquipier Tim Hecker n’ont pu faire mieux que la troisième place, avec un temps de 3 : 25 615.

Le duo chinois de Liu Hao et Zheng Pengfei a remporté l’argent en 3 : 25 198.

La paire cubaine avait décroché l’argent aux championnats du monde de 2019, mais Cuba n’était pas reparti cette épreuve avec une médaille olympique depuis 2000.