(Tokyo) Le Canada a flirté avec quelques médailles mardi aux Jeux olympiques de Tokyo, mais il a finalement été blanchi pour une deuxième journée de suite.

La Presse Canadienne

Toutefois, Andre De Grasse et Aaron Brown ont placé le Canada en bonne posture pour gagner une médaille au 200 mètres.

De Grasse a fracassé son record canadien sur la distance avec un chrono de 19,73 secondes. Le natif de Markham a aisément remporté sa vague des demi-finales.

De Grasse, qui est âgé de 26 ans, visera une deuxième médaille à Tokyo après avoir remporté le bronze au 100 mètres, dimanche. Il avait obtenu l’argent sur 200 mètres aux Jeux de Rio, quand il avait établi son ancienne marque canadienne avec un temps de 19,80.

« Je savais que j’avais ça en moi. Je savais que je pouvais battre mon meilleur temps de 2016, surtout après avoir battu mon record personnel deux fois l’autre soir », a dit De Grasse en revenant également sur ses performances au 100 mètres.

« Je ne m’attendais pas à aller si vite. Je voulais garder un peu d’énergie pour la finale, mais l’Américain Kenny (Kenneth Bednarek) m’a poussé un peu. Je voulais simplement être certain de me qualifier pour la finale », a-t-il ajouté.

Brown a aussi bien fait lors de sa demi-finale, avec un chrono de 19,99. Brown, le Libérien Joseph Fahnbulleh et l’Américain Noah Lyles ont dû être départagés au photo-finish, mais le Canadien a été déterminé vainqueur.

Autres athlètes en compétition

Le Canada a eu moins de veine en volleyball de plage, quand ses deux équipes féminines ont baissé pavillon en quarts de finale.

Melissa Humana-Paredes et Sarah Pavan n’avaient pas perdu une seule manche à leurs quatre premiers matchs à Tokyo. Elles ont finalement plié l’échine en trois manches face aux Australiennes Mariafe Artacho del Solar et Taliqua Clancy.

Pour leur part, Heather Bansley et Brandie Wilkerson ont perdu en trois manches contre les Lettones Anastasija Kravcenoka et Tina Graudina.

Le Canada a raté le podium de peu dans d’autres épreuves, mardi. L’équipe de cyclisme sur piste féminine a perdu la course pour le bronze en poursuite face aux États-Unis. La gymnaste Ellie Black a terminé au pied du podium à la poutre, une semaine après s’être retirée du concours multiple en raison d’une entorse à la cheville gauche.

Pour sa part, la Britanno-Colombienne Camryn Rogers a bien fait à ses débuts olympiques. Elle a terminé en cinquième position au lancer du marteau grâce à un tir de 74,35 mètres.

Également sur la piste, deux des trois Canadiens au 5000 mètres ont obtenu leur billet pour la finale de vendredi. Mohammed Ahmed a pris la deuxième position de sa vague alors que Justyn Knight s’est emparé du troisième échelon. Luc Bruchet n’accompagnera pas ses compatriotes en finale.

Du côté du vélodrome, Ariane Bonhomme, Annie Foreman-Mackey, Georgia Simmerling et Allison Beveridge ont été devancées par les Américaines lors de la course pour l’obtention de la médaille de bronze, après avoir inscrit le quatrième meilleur temps du premier tour.

Le Canada avait gagné le bronze dans cette épreuve lors des deux Olympiques précédents.

Dans cette même discipline, mais chez les hommes, Vincent de Haître, Michael Foley, Derek Gee et Jay Lamoureux prendront part à la course qui déterminera les cinquième et sixième rangs.

Après une surprenante qualification aux demi-finales du K1 200 mètres, Andréanne Langlois ne s’est pas arrêtée là. Elle a enregistré le troisième meilleur temps pour accéder à la finale, où elle a signé une neuvième place.

Michelle Russell a connu une demi-finale plus difficile et elle a participé à la finale B dans cette discipline. La Canadienne a terminé à égalité au quatrième échelon.

Le duo composé de Roland Varga et Connor Fitzpatrick prenait quant à lui part à la finale de l’épreuve du canoë biplace sur une distance de 1000 mètres. Les deux hommes ont franchi la ligne d’arrivée en sixième position.

En volleyball masculin, le Canada a dû se contenter de la cinquième place après s’être incliné en trois manches de 25-21, 30-28 et 25-22 contre les représentants du Comité olympique russe.

Les Canadiens ont une fois de plus plié l’échine en quarts de finale du tournoi olympique contre la délégation russe.

« Après la défaite à Rio, on s’était dit que nous allions les retrouver en quarts à Tokyo, a raconté l’attaquant Nicholas Hoag. Malheureusement, le résultat est le même, mais ç’a été un meilleur match des deux côtés. »

En water-polo féminin, une autre équipe canadienne a été éliminée en quarts de finale lorsque les États-Unis ont facilement défait les représentantes de l’unifolié 16-5.

Le Canada tirait de l’arrière 5-0 dans les premières minutes du match et les Américaines, grandes favorites pour rafler un troisième titre olympique d’affilée, n’ont plus été embêtées par la suite.

« Dès le début, les filles étaient sur les talons, a analysé l’entraîneur-chef David Paradelo. Nous les avons laissées déployer leur jeu comme elles savent si bien le faire. »

Au centre aquatique, Claudia Holzner et Jacqueline Simoneau ont maintenu leur cinquième position lors de la présentation des programmes techniques.

Elles se retrouvent à plus de six points d’un podium avant la finale, mercredi.