Deux Québécoises ont été retenues au sein de l’équipe canadienne de soccer féminin qui participera aux Jeux olympiques de Tokyo, le mois prochain.

La Presse Canadienne

Il s’agit des attaquantes Évelyne Viens, de L’Ancienne-Lorette, et Gabrielle Carle, de Lévis, qui agira à titre de réserviste.

Viens, qui s’aligne avec le Gotham FC de New York/New Jersey dans la National Women’s Soccer League (NWSL), participera au tournoi olympique pour la première fois de sa carrière.

« Ce que je voulais faire lorsque je suis arrivée en poste (en octobre 2020), c’était d’offrir une chance aux joueuses qui performaient sur le terrain, et je crois qu’elle a véritablement haussé son niveau de jeu d’un cran », a déclaré l’entraîneuse de l’équipe canadienne, Bev Priestman, au sujet de Viens, qui a notamment réécrit le livre des records des Bulls de l’Université South Florida de 2016 à 2019, en vertu de ses 73 buts.

« Évelyne marque des buts, et c’est la raison pour laquelle elle fait partie de l’équipe », a renchéri Priestman.

Pour sa part, Carle, qui est âgée de 22 ans, a représenté le pays à la Coupe du monde de soccer féminin de 2019, en France. Elle a aussi pris part au Championnat universitaire américain (NCAA) avec les Seminoles de l’Université Florida State en 2018.

Canada Soccer et le Comité olympique canadien ont dévoilé la composition de l’équipe de soccer du Canada par voie de communiqué, mercredi matin.

L’équipe canadienne de soccer féminin s’était qualifiée pour les JO au Championnat féminin de qualification olympique de la Concacaf qui a été disputé au Texas et en Californie en janvier 2020. Les représentantes de l’unifolié ont ainsi obtenu leur billet pour le tournoi olympique pour une quatrième fois consécutive.

Les Canadiennes sont doubles médaillées de bronze olympiques en titre, après avoir grimpé sur la troisième marche du podium aux Jeux de Londres en 2012 et à ceux de Rio de Janeiro en 2016.

Elles disputeront le premier match du tournoi olympique contre le pays hôte, le Japon, à Sapporo le 21 juillet. Les Canadiennes doivent ensuite croiser le fer avec le Chili, le 24 juillet, avant de conclure la phase de groupes contre la Grande-Bretagne, le 27 juillet, à Kashima.