(Tampa) En séries éliminatoires, l’expérience est un atout qui ne s’achète pas.

Fred Goodall Associated Press

Le Lightning a accumulé bien du vécu lors de cinq longs parcours depuis sept ans, dont un qui s’est conclu par une conquête de la coupe Stanley, en 2020.

Les Islanders n’ont peut-être pas eu autant de succès que leurs prochains adversaires, mais ils croient avoir assez progressé pendant les trois dernières saisons, avec Barry Trotz à la barre, pour ne pas se voir comme négligés en demi-finale.

« Nous pensons que nous avons une bonne équipe. Nos attentes étaient de se rendre jusqu’ici, a assuré l’attaquant des Islanders Matt Martin.

PHOTO FRANK FRANKLIN II, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Matt Martin

Nous sommes fiers de ce que nous avons accompli, mais le travail n’est pas terminé. Nous voulons nous rendre jusqu’au bout.

Matt Martin, attaquant des Islanders

La confrontation qui s’amorcera dimanche à 15 h sera une reprise de la finale de l’Est de 2020, gagnée en six matchs par le Lightning, dans l’environnement protégé d’Edmonton.

Les deux équipes ne se sont pas affrontées en saison régulière, puisqu’elles évoluaient dans des sections différentes.

« Même si nous nous étions affrontés la semaine dernière, le mois passé ou il y a trois mois, ça ne changerait rien, a soutenu l’entraîneur-chef du Lightning, Jon Cooper. Nous savons à quoi nous attendre de leur part et ils savent à quoi s’attendre de nous.

PHOTO MARK HUMPHREY, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Jon Cooper

Ils ont beaucoup de joueurs talentueux et ils ont un entraîneur qui sait les diriger dans la bonne direction. Personne ne devrait être surpris de les voir où ils sont.

Jon Cooper, entraîneur-chef du Lightning

Les champions en titre se retrouvent en demi-finale pour la cinquième fois en sept saisons. Le Lightning a désormais remporté six séries consécutives, un record dans l’histoire de l’équipe.

Nikita Kucherov a démontré pourquoi il est l’un des meilleurs joueurs de la LNH. Il a amassé 18 points en 11 matchs depuis son retour au jeu.

Il a raté l’entièreté de la saison en raison d’une opération à la hanche.

Braden Point et Steven Stamkos ont aussi produit à un rythme soutenu.

Le gardien Andrei Vasilevskiy est quant à lui le grand maître d’œuvre d’une défense qui a donné du fil à retordre aux Panthers et aux Hurricanes, lors des deux premiers tours.

« Nous ne les avons pas affrontés cette saison, mais ils ont été l’un de nos derniers adversaires la saison dernière, donc ça nous aide un peu », a mentionné l’entraîneur-chef des Islanders, Barry Trotz.

« Ce sera toute une série, comme ce l’a été dans la’bulle’, a promis l’attaquant des Islanders Mathew Barzal. Notre but est de bien nous préparer pour commencer du bon pied. »

Les Islanders ont accédé aux séries lors de leurs trois saisons sous les ordres de Trotz.

Ils ont éliminé les Penguins et les Bruins pour accéder aux demi-finales.

« Ils ont une bonne équipe avec beaucoup de vitesse et qui peut aussi être robuste, a analysé le défenseur du Lightning Victor Hedman. Quand il ne reste plus que quatre équipes, il n’y a que les meilleures qui sont toujours en vie. »

Après des performances en dents de scie au premier tour, Semyon Varlamov a été fumant depuis le deuxième match de la série contre les Bruins.

PHOTO FRANK FRANKLIN II, ASSOCIATED PRESS

Semyon Varlamov

Le vétéran a accordé 12 buts en cinq matchs, maintenant une moyenne de 2,26 et un taux d’efficacité de ,934.

La recrue Ilya Sorokin s’était illustrée en relève à Varlamov au premier tour, mais il a perdu sa place après la défaite des Islanders lors du premier match du deuxième tour.

Le Lightning accueillera les deux premiers matchs de la série. Tampa Bay s’est imposé à l’étranger dans les deux premiers matchs de chaque série à ce point-ci.

— Le journaliste sportif de l’Associated Press Vinay Cherwoo a participé à la rédaction de cet article.