Pendant que le Canadien de Montréal espère de nouveau retrouver ses bonnes habitudes avant la fin de la saison régulière, l’équipe qu’il a le plus de chances d’affronter au premier tour des séries éliminatoires souhaite poursuivre sur sa lancée.

Alexis Bélanger-Champagne La Presse Canadienne

Les Maple Leafs de Toronto ont gagné six de leurs sept derniers matchs (6-0-1) et espèrent terminer la campagne avec le vent dans les voiles pour ensuite remporter une première série depuis 2004.

« Nous voulons être dans un bon état d’esprit pour le début des séries, a dit le défenseur Morgan Rielly en visioconférence, vendredi. Physiquement et mentalement, nous voulons bien nous sentir et nous allons y arriver en travaillant fort. »

Rielly a admis qu’il était plus difficile de poursuivre sur une lancée une fois en séries, puisque l’adversaire revient en force après une défaite.

De son côté, l’entraîneur-chef Sheldon Keefe a souligné qu’il était malgré tout très important de terminer la saison sur une bonne note pour augmenter ses chances d’avoir du succès lors du tournoi printanier.

« Vous tentez de bâtir la confiance de votre équipe tout au long de la saison, et ce dès le camp d’entraînement, a-t-il dit. Tout le travail effectué devrait donner confiance d’être bien préparé pour surmonter les défis des séries.

« Ça, c’est le portrait général, c’est ce que nous avons accompli lors des 53 premiers matchs. Nous voulons continuer à nous créer un rythme positif lors des trois derniers, mais il ne faut pas oublier non plus que tout repart à zéro une fois que les séries commencent. Les séries sont une autre histoire, le jeu est différent aussi. Tout le monde se retrouve à valeur égale en ce qui concerne aussi le calendrier et le repos.

« Vous voulez donc continuer de bâtir votre confiance, de vous donner un élan, mais vous devez aussi être conscients que vous allez devoir faire des ajustements et rétablir certaines choses lors du début des séries. »

Les Maple Leafs n’ont besoin que de récolter un point à leurs trois derniers matchs, ou que les Oilers d’Edmonton en échappent un dans leurs quatre dernières rencontres, pour s’assurer du titre de la section Nord.

La troupe de Keefe affrontera le Canadien au Scotiabank Arena samedi soir. Les Maple Leafs termineront leur calendrier régulier avec des rencontres à Ottawa et Winnipeg respectivement mercredi et vendredi prochain.

Une série physique contre le Canadien ?

Les joueurs des Maple Leafs ont affirmé s’attendre à du jeu physique du Canadien samedi soir, puis en séries, si jamais les deux rivaux s’affrontaient lors des éliminatoires pour une première fois depuis 1979.

Le Canadien domine la LNH au chapitre des mises en échec cette saison. Cela n’a pas empêché les joueurs des Maple Leafs de démontrer l’étendue de leur talent. Les Leafs ont une fiche de 6-2-1 contre le Tricolore depuis le début de la campagne.

« Nous essayons de faire bouger la rondelle rapidement, a expliqué l’attaquant Mitchell Marner. Quand nous recevons la rondelle, si nous n’avons pas de jeu devant nous, nous essayons de bouger rapidement et si nous n’avons pas d’espace pour bouger, nous sommes bien appuyés par nos coéquipiers pour tenter de gagner la bataille, puis essayer d’utiliser tout l’espace en zone offensive en faisant preuve de créativité. »

Le jeu des Maple Leafs contre les défenseurs robustes du Canadien pourrait être particulièrement important une fois en séries, quand le jeu devient encore plus physique, ont noté les joueurs de la formation torontoise.

Il ne faut toutefois pas mettre la charrue avant les bœufs. Après tout, la lutte entre le Canadien et les Jets de Winnipeg pour le troisième rang de la section Nord n’est pas encore terminée.

Par ailleurs, Keefe a confirmé qu’il allait effectuer deux changements à sa formation pour le match de samedi contre le Canadien. L’attaquant Adam Brooks prendra la place de Stefan Noesen, tandis que Ben Hutton remplacera Rasmus Sandin à la ligne bleue.