Les Rangers de New York ont écopé d’une amende de 250 000 $, a annoncé la Ligue nationale de hockey jeudi.

Guillaume Lefrançois
Guillaume Lefrançois La Presse

L’équipe new-yorkaise est sanctionnée pour son communiqué publié mardi. Dans ce communiqué, elle dénonçait la décision de ne pas suspendre l’attaquant des Capitals Tom Wilson pour des gestes lors d’une mêlée survenue dans le match de lundi. Les Rangers y affirmaient aussi que George Parros, à la tête du service de la sécurité des joueurs, était inapte à occuper ce poste.

Wilson s’en était pris aux attaquants Pavel Buchnevich et Artemi Panarin. Ce dernier a d’ailleurs été blessé et sa saison est terminée.

Wilson a écopé d’une amende de 5000 $ pour son geste contre Buchnevich, et n’a rien eu pour son geste contre Panarin.

PHOTO BRUCE BENNETT, AGENCE FRANCE-PRESSE

Tom Wilson et Artemi Panarin

Dans le communiqué annonçant l’amende, le commissaire de la LNH, Gary Bettman, affirme que des commentaires « personnels et dégradants envers un membre de la direction de la LNH ne seront pas tolérés ».

« Bien que nous ne nous attendions pas à ce que les équipes soient en accord avec chacune des décisions du service de la sécurité des joueurs, la façon dont les Rangers ont exprimé leur désaccord était inacceptable. C’était terriblement injuste de remettre en question le professionnalisme et le dévouement de George Parros. »