Le Canadien comptera sur des forces fraîches pour ce deuxième match en 24 heures. L’attaquant Tomas Tatar sera de retour au jeu jeudi soir contre les Maple Leafs à Toronto.

Guillaume Lefrançois
Guillaume Lefrançois La Presse

Dominique Ducharme l’a confirmé lors de son point de presse de fin d’après-midi. Tatar a raté les cinq derniers matchs.

Michael Frolik sera laissé de côté pour lui faire une place.

L’entraîneur-chef a aussi indiqué que Tatar reprendrait sa place à la gauche de Phillip Danault, et Cole Caufield évoluera à leur droite.

Devant le filet, le jeune Cayden Primeau obtiendra son troisième départ de la saison.

Par ailleurs, Ducharme a indiqué que les plans avaient changé au sujet de Carey Price. Le gardien devait retrouver ses coéquipiers à Toronto, mais l’équipe a finalement déterminé qu’il poursuivrait sa rééducation à Brossard. Le gardien, qui souffre d’une commotion cérébrale, devrait de nouveau enfiler son équipement vendredi.

Le plan a changé, selon Ducharme, parce que l’entraînement que l’équipe prévoit tenir vendredi sera finalement très léger. « Seulement quelques joueurs vont patiner », a-t-il précisé. « On a décidé que ça serait mieux qu’il reste à Montréal au lieu de voyager pour rien. »

Ça a été plus compliqué que prévu, mais le Canadien pourrait finalement confirmer sa place pour les séries lors de ce duel contre les Leafs.

Les scénarios pour confirmer la place du CH en séries sont donc les suivants :

– Une victoire du Canadien combinée à une défaite des Canucks contre les Oilers
– Une défaite du Canadien en prolongation et une défaite des Canucks en 60 minutes contre les Oilers

Objectif différent

Les Maple Leafs, eux, ont confirmé leur place en séries depuis longtemps. Ils sont même assurés d’avoir l’avantage de la patinoire au premier tour et ont désormais l’objectif de terminer au premier rang de la division Nord.

« C’est un gros objectif pour nous, mais on veut aussi bien se sentir avant d’amorcer les séries », a indiqué le défenseur Travis Dermott.

Les Leafs ont six points d’avance sur les Oilers, qui ont encore cinq matchs à disputer.

Il est intéressant de noter que l’avantage de la patinoire est plutôt particulier cette saison. Les quatre équipes qui devraient participer aux séries (Toronto, Edmonton, Winnipeg et Montréal) présentent de meilleures fiches à l’étranger qu’à domicile cette saison.

Dans une division où, vraisemblablement, les séries s’amorceront devant des gradins vides, quelle est donc l’importance du premier rang, si l’avantage de la patinoire semble si marginal ?

« Il y a un peu d’orgueil (bragging rights) là-dedans, a convenu Dermott. Mais c’est surtout d’arriver en séries sur une erre d’aller. En poussant pour aller chercher la première place, ça va faire grandir notre confiance. »

S’il y en a un qui sait qu’il faut en prendre et en laisser avec un titre de division, c’est bien Joe Thornton. À sa 23e saison, il a pas mal tout vécu. À son début de carrière, à Boston, les Bruins avaient terminé deux fois au premier rang de la division ; les deux fois, le Canadien les avait éliminés d’entrée de jeu.

Avec les Sharks, il a néanmoins atteint les finales d’association à deux reprises après que l’équipe eut remporté le titre de division. Mais en 2016, quand San José s’est rendu en finale, c’était à titre d’équipe de 3e place, qui avait été limitée à 98 points en saison.

« On veut simplement obtenir le meilleur classement, jouer du bon hockey et continuer à appliquer le système que les entraîneurs nous enseignent », a simplement répondu Thornton.

Les Leafs jouent justement du bon hockey. La défaite de lundi à Montréal était leur première après cinq victoires de suite. Et ils y arrivent malgré l’absence de Frederik Andersen, leur gardien numéro 1 qui ne connaissait toutefois pas une grande saison, de même que de Zach Hyman, un ailier des deux premiers trios qui joue toujours la pédale au plancher.

On pourrait ajouter qu’Andersen porte le 31 et Hyman, le 11, mais on devine que les allusions à la situation du Canadien des dernières semaines étaient déjà assez claires.

La formation probable des Maple Leafs

Thornton-Matthews-Marner
Galchenyuk-Tavares-Nylander
Mikheyev-Kerfoot-Noesen
Engvall-Spezza-Simmonds

Rielly-Brodie
Muzzin-Holl
Sandin-Dermott

Campbell