Au lendemain de la nomination de Roberto Luongo comme directeur général de l’équipe nationale du Canada en vue du Championnat mondial masculin qui aura lieu en Lettonie à la fin de mai, Thomas Chabot n’était pas prêt à s’engager pour une troisième participation consécutive à ce tournoi printanier.

Marc Brassard
Le Droit

Ce n’est pas parce que ses Sénateurs d’Ottawa ne sont pas encore mathématiquement éliminés avec encore 10 parties à jouer à leur saison régulière qu’il ne voulait pas se mouiller, mais plutôt en raison de toute l’incertitude entourant la présente troisième vague de la pandémie, ce qu’il a appelé une « zone grise ».

> Lisez l’article complet sur le site du Droit