Tout indique que le Canadien devra en découdre, lundi soir, avec le gardien qui était en voie de lutter pour le trophée Vézina.

Guillaume Lefrançois Guillaume Lefrançois
La Presse

L’entraîneur-chef des Coyotes de l’Arizona, Rick Tocchet, a indiqué lundi midi que Darcy Kuemper avait de bonnes chances d’affronter le Tricolore lundi soir au Centre Bell.

Le défenseur Oliver Ekman-Larsson, absent depuis quatre matchs, pourrait lui aussi revenir au jeu.

« Ils sont de bonnes possibilités. Ils ont patiné ce matin pour les derniers ajustements. Je pense qu’ils seront prêts, mais on verra après l’échauffement », a mentionné Tocchet.

Kuemper s’est blessé au bas du corps le 19 décembre dernier. Au moment de tomber au combat, le Saskatchewanais présentait une fiche de 15-8-2 et venait au 4e rang de la LNH pour l’efficacité (, 929). Ses succès n’étaient pas que passagers ; en reculant au 1er janvier, il a présenté une efficacité de, 931 en 2019, la 2e de la LNH, derrière Ben Bishop.

« C’est un des meilleurs gardiens au monde », a laissé tomber l’attaquant Connor Garland, auteur de 19 buts cette saison.

« Kuemper est notre meilleur joueur et quand tu retrouves ton meilleur joueur, ça donne une impulsion, a rappelé Tocchet. Mais on ne peut pas s’attendre à ce qu’il nous transporte. On doit bien jouer. Mais évidemment, c’est un joueur qui donne confiance à tout le monde. S’il joue, on doit lui permettre de voir les tirs. »

Ekman-Larsson, lui, ne connaît pas la saison attendue offensivement (22 points en 53 matchs), mais il joue 23 minutes par match. « [Alex] Goligoski a joué beaucoup dernièrement, donc de retrouver un joueur qui peut nous donner plus de 20 minutes, ça replace chacun dans la bonne chaise afin que tout le monde ait encore de l’énergie à la fin », a dit Tocchet.

Cela dit, Goligoski a continué à jouer 23 minutes par match en l'absence du Suédois. C'est plutôt Jordan Oesterle qui a pris les bouchées doubles. Employé en moyenne 17 minutes par match cette saison, il a vu sa moyenne grimper à 23 minutes lors des quatre dernières rencontres.