(Toronto) La LNH a diffusé son calendrier pour la saison 2021, mercredi, mais la ministre des Sports de l’Ontario a indiqué qu’elle discute toujours avec la ligue afin de comprendre comment la section Nord fonctionnera.

La Presse Canadienne

L’Ontario doit se confiner de nouveau à compter du 26 décembre, et ce pour 28 jours, notamment dans les villes les plus densément peuplées, comme Ottawa et Toronto.

La LNH avait déjà annoncé que la saison s’amorcerait le 13 janvier, 10 jours avant la fin du confinement dans la province.

Les Maple Leafs de Toronto doivent accueillir le Canadien de Montréal le 13 janvier alors que les Oilers d’Edmonton doivent se mesurer aux Canucks de Vancouver à la même date.

La ministre des Sports de l’Ontario, Lisa MacLeod, qui représente le secteur d’Ottawa au parlement ontarien, a déclaré que les gouvernements provincial et fédéral discutent encore du plan de relance des activités de la LNH.

Elle a souligné que l’Ontario approuvera le plan du circuit Bettman si les directeurs de la santé publique de l’Ontario, de Toronto et d’Ottawa donnent leur feu vert, en plus du cabinet de la province.

L’Ontario autorise les athlètes professionnels à s’entraîner dans la province, mais pas à disputer des rencontres, pendant le confinement.

Les Jets de Winnipeg lancent leurs activités le 14 janvier, contre les Flames de Calgary, alors que les Sénateurs d’Ottawa amorcent leur saison le 15 janvier, à Toronto.

Les séries de matchs s’apparentant à celles qu’on voit déjà au baseball seront utilisées cette saison alors que la LNH tente de réduire les voyagements. Par exemple, il est prévu que le Canadien et les Sénateurs disputent trois parties de suite contre les Canucks à Vancouver, en janvier.

La LNH a remanié ses sections pour la saison 2021 afin que la section Nord, qui regroupe les sept équipes canadiennes, ne demande pas des passages frontaliers. La frontière canado-américaine reste fermée pour les voyages non essentiels jusqu’au 21 janvier.

Cependant, les responsables de santé provinciaux vont rendre les déplacements difficiles pour les équipes canadiennes. Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a aussi mis en garde contre les passages frontaliers entre sa province et le Québec, en particulier dans la région de la vallée de l’Outaouais.

Le Québec entre aussi en confinement pendant la période des Fêtes et le gouvernement provincial ne recommande pas les voyagements à l’extérieur des zones rouges comme Montréal.

Les mesures de sécurité du Manitoba exigent que toute personne arrivant de l’est du Canada, comme l’Ontario ou le Québec, s’auto-isole pendant 14 jours à son arrivée. Les athlètes professionnels employés ou affiliés à une équipe du Manitoba sont exemptés de cette règle, mais il n’y a pas de déclaration officielle à savoir si les adversaires des Jets satisfont à cette exigence.

Les règles de l’Alberta stipulent que les activités physiques en groupe à l’intérieur, y compris les sports d’équipe, sont interdites ou limitées dans toute la province. Cependant, l’Alberta a donné le feu vert au Championnat du monde de hockey junior, qui se déroulera du 25 décembre au 5 janvier à Edmonton.

« Si une ou deux provinces ne sont pas en mesure d’accommoder la LNH, il y aurait probablement la possibilité de jouer dans une autre ville qui le permet, a affirmé MacLeod. Nous n’en sommes pas là. »

MacLeod a ajouté que la bonne nouvelle est qu’elle était régulièrement en conversation avec les Maple Leafs et les Sénateurs et que ces discussions vont bien.

« Nous sommes également conscients que nous sommes actuellement dans une crise de santé publique, a-t-elle déclaré. Mon objectif, et celui de tous les autres membres de notre gouvernement, est de faire en sorte qu’il y ait moins de voyageurs qu’auparavant pendant cette période. »

MacLeod a noté qu’elle avait eu des conversations avec Vera Etches, la médecin hygiéniste en chef d’Ottawa, et a dit que le responsable de la santé publique était « relativement favorable » à un retour au jeu pour la LNH.