Cole Caufield ne jouera finalement pas en Europe la saison prochaine. Il restera plutôt avec les Badgers de l’Université du Wisconsin.

Guillaume Lefrançois Guillaume Lefrançois
La Presse

La nouvelle, publiée par le confrère Marc Antoine Godin, d’Athlétique, a été confirmée à La Presse par message texte par l’entraîneur-chef des Badgers, Tony Granato.

Caufield s’entraînait déjà dans les installations des Badgers depuis six semaines, mais l’incertitude entourant les prochains mois l’avait forcé à évaluer différentes options. La semaine dernière, un média suédois avait rapporté des discussions entre Caufield et le Rogle BK, une équipe de première division suédoise. Des dizaines d’espoirs de la LNH se sont d’ailleurs tournés vers l’Europe en vue de la saison prochaine, dont les attaquants Jesse Ylonen et Lukas Vejdemo chez le Tricolore.

Il semble toutefois que l’annonce imminente d’une saison dans la conférence Big Ten, dans laquelle évoluent les Badgers, ait rendu caduque l’idée de passer la campagne 2020-2021 outre-mer.

« L’important, pour nous, c’est qu’il puisse jouer entre septembre et novembre. L’idéal serait qu’il passe l’année en Europe », avait déclaré le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, à notre collègue Mathias Brunet, le 15 septembre dernier.

C’est important que nos jeunes jouent au hockey cette année. Ils ne peuvent pas passer quatre ou cinq mois sans jouer.

Marc Bergevin, directeur général du Canadien

De passage au balado The Full 60, la semaine dernière, Tony Granato avait laissé entendre qu’un début de saison lors de la « première ou deuxième semaine de novembre » était un objectif réaliste. Des intervenants du milieu croient même que la saison pourrait s’amorcer à la fin d’octobre. Ce serait évidemment une saison tronquée, et il y a de fortes chances qu’il s’agisse principalement de matchs entre les sept équipes qui forment le Big Ten.

À titre indicatif, la saison dernière, les Badgers avaient disputé 10 de leurs 34 matchs de saison contre des équipes de l’extérieur de leur conférence. La saison s’était amorcée le 11 octobre, ce qui signifie que la campagne 2020-2021 commencera avec au moins trois semaines de retard.

Reste toutefois à voir si on se rendra à bon port. Selon les chiffres de l’Université Johns Hopkins, le comté de Dane, où est située l’Université du Wisconsin, a enregistré 800 nouveaux cas de COVID-19 dans les sept derniers jours. En revanche, le nombre de morts (41) est demeuré inchangé depuis le 9 septembre.

Le Championnat du monde

Quoi qu’il en soit, le souhait de Bergevin sera exaucé : Caufield jouera des matchs cet automne. Il le fera à un niveau où il avait excellé l’an dernier, remportant le titre de recrue de l’année de la conférence Big Ten.

Ajoutons qu’en restant au Wisconsin, Caufield pourra plus facilement participer aux activités de l’équipe américaine des moins de 20 ans en vue du Championnat du monde junior.

Les activités de l’équipe sont centralisées au Michigan et le tournoi aura lieu à Edmonton. De plus, les universités observent toujours une pause en décembre, si bien que les joueurs qui participent au Mondial manquent peu de matchs de leur équipe.

Caufield, 19 ans, a été le choix de premier tour (15e au total) du Canadien au repêchage de 2019.