Claude Julien a confirmé deux changements dans la formation du Canadien de Montréal pour le match de jeudi soir face au Wild du Minnesota.

Jean-François Tremblay Jean-François Tremblay
La Presse

Le premier, que plusieurs attendaient, est le retour dans la formation de Cale Fleury. Il prendra la place de Christian Folin.

Le défenseur de 20 ans a été laissé de côté lors des quatre derniers matchs, ce qui a valu plusieurs questions à l’entraîneur. Fleury sera cette fois jumelé à un partenaire d’expérience en Ben Chiarot, plutôt qu’avec Brett Kulak comme c’était le cas plus tôt cette saison.

« Kulak et Fleury se battaient avec la rondelle, a dit Claude Julien. Ce n’était pas un bon duo. On verra ce soir. Il est avec Ben Chiarot, un vétéran, et j’espère qu’il jouera avec beaucoup de confiance. »

Fleury n’a pas joué depuis le deuxième match de la saison, contre les Maple Leafs à Toronto. Il avait connu une soirée en demi-teinte, qui s’était amorcée avec un revirement juteux contre William Nylander qui avait mené à un but d’Auston Matthews. La courbe d’apprentissage était grande, et il n’avait plus joué depuis.

« Je dois être constant, a simplement reconnu Fleury. J’ai eu de la difficulté contre Toronto. J’ai connu de bons moments, mais trop de mauvais. »

Maintenant, il devenait de plus en plus évident que Julien ne pouvait pas laisser indéfiniment un des plus beaux espoirs de l’organisation sur la galerie de presse. Il devait le faire jouer, et l’entraîneur l’avait lui-même reconnu mercredi. Fleury a au moins pu profiter de ces matchs de pause pour étudier les tendances de ses coéquipiers.

« Je regardais que dans certaines situations, quand les joueurs s’assurent de ne pas prendre de risques inutiles et qu’ils sortent simplement la rondelle. Quatre matchs, ce n’était pas si long, et j’ai eu de bons entraînements. Peut-être que ça va me prendre quelques présences pour retrouver le rythme, mais je pense que ça va bien aller. »

Cousins aussi

L’autre changement est l’arrivée dans la formation de Nick Cousins, à la place de Jordan Weal. Il disputera son premier match de la saison, probablement au sein du quatrième trio avec Nate Thompson et Nick Suzuki.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Nick Cousins disputera son premier match de la saison.

« Il va dans les endroits où ça brasse, il est bon autour du filet et il a de bonnes mains », a expliqué Julien.

Cousins a été laissé de côté au premier match de la saison, et lors des deux derniers matchs. Entre-temps, il se remettait d’une blessure au dos subie à l’entraînement.

« Je suis excité, a reconnu Cousins. J’ai pu goûter à l’ambiance du Centre Bell en matchs présaison. J’ai hâte de jouer. Il y aura peut-être un peu de rouille au début, mais après la première présence ça va bien aller. »

Au sujet de l’adversaire, on doit reconnaître que le Wild ne va pas très bien cette saison. L’équipe est dernière au classement de l’Ouest, avec une fiche de 1-5-0. N’empêche, Claude Julien se défend bien de prendre l’équipe de Bruce Boudreau à la légère.

« Je ne sous-estime personne. Dans ce métier, avec la parité, c’est impossible de sous-estimer une équipe. C’est une grosse équipe qui joue un style lourd. Ils nous donnent de la difficulté, ils sont bien structurés. Leur repli défensif n’est pas seulement avec trois joueurs ou deux défenseurs, c’est avec les cinq joueurs. C’est difficile de réussir un tir sans qu’il ne soit bloqué. »

La formation attendue jeudi soir

Tatar – Danault – Gallagher
Lehkonen – Domi – Byron
Drouin – Kotkaniemi – Armia
Cousins – Thompson – Suzuki

Mete – Weber
Kulak – Petry
Chiarot – Fleury

Price