(Montréal) Si aucun joueur ne s’est particulièrement démarqué lors du match intraéquipe du Canadien, dimanche, il a néanmoins permis de trouver réponse à quelques questions.

Alexis Bélanger-Champagne
La Presse canadienne

Claude Julien et ses adjoints ont obtenu une première occasion d’évaluer leurs troupes en situation de jeu, alors que les Rouges ont défait les Blancs 5-4 en tirs de barrage.

Jesperi Kotkaniemi et Nick Suzuki sont deux des attaquants du Canadien dont la prise de poids a retenu le plus l’attention à la reprise des activités après la pause estivale. Les deux ont gagné une quinzaine de livres au cours de la dernière année et se sentent mieux équipés à affronter les colosses de la LNH.

« Ça pourrait être la plus grosse différence pour moi, a noté Suzuki, qui a obtenu deux belles occasions de marquer lors de la rencontre. L’an dernier, les batailles dans les coins représentaient une faiblesse dans mon jeu. J’ai beaucoup travaillé sur cet aspect pendant l’été. J’ai pris du poids, je me sens plus fort sur mes patins. »

PC

Keith Kinkaid et Charlie Lindgren.

De son côté, Kotkaniemi avait connu une baisse de régime en fin de campagne, manquant peut-être un peu de carburant au terme de la saison de hockey la plus remplie de sa jeune vie.

« Je ressens une différence quand je lutte sur la glace avec les gars plus gros que moi », a noté Kotkaniemi.

Un total de 43 joueurs ont participé à la rencontre. Après deux périodes de 30 minutes, les deux équipes ont joué une période de cinq minutes à trois contre trois. En cas de pénalité, la victime de l’infraction obtenait un tir de punition.

Paul Byron a tranché en fusillade, étant le seul des cinq tireurs à trouver le fond du filet.

Jeff Petry a récolté un but et une aide, tandis que Kotkaniemi, sur un lancer de punition, Alex Belzile et Mike Reilly ont aussi touché la cible pour les Rouges. Charlie Lindgren a repoussé 13 des 15 tirs dirigés vers lui en première période, tandis que Keith Kinkaid a cédé deux fois contre 22 lancers avant la fusillade.

Josh Brook, Max Domi, Nate Thompson et Jordan Weal ont marqué les buts des Blancs, tandis que Victor Mete a amassé deux aides. Carey Price a accordé deux buts sur 15 tirs lors de la première demi-heure, puis Cayden Primeau a stoppé 10 des 12 lancers dirigés vers lui avant la séance de tirs de barrage.

Kinkaid a été celui qui a retenu l’attention avec plusieurs beaux arrêts devant le filet des Rouges. Il a notamment volé un but certain à Shea Weber grâce à un bon déplacement vers sa gauche, à la suite d’une belle passe de Weal.

« Nous avons eu du plaisir sur la glace. C’était un bon match, a dit Kinkaid, qui en était à sa première sortie au Centre Bell dans l’uniforme du Tricolore. Les gars sont accueillants et ils ont rendu mon intégration facile. »

La rencontre a été plus difficile pour Lindgren, qui a été battu deux fois après avoir accordé des retours.

Brook a profité de l’un de ces retours pour s’inscrire au pointage. Brett Kulak a décoché le tir initial à la suite d’une passe de Jonathan Drouin.

Le trio de Domi, Drouin et Artturi Lehkonen a donc généré deux buts. Ils devront trouver un moyen de produire avec constance si le Canadien veut avoir du succès cette saison.

« Quand ça marche bien, les trois joueurs jouent au même rythme, il n’y en a pas un en arrière ou en avant des autres, a analysé Drouin. Nous sommes trois joueurs intelligents et qui attaquent les coins avec vitesse, qui peuvent battre des joueurs à un contre un. Si nous pouvons rester proche et créer des petits jeux pour battre un gars à deux, je pense que nous allons avoir du succès. »

Le Canadien lancera officiellement son calendrier préparatoire lundi, quand les Devils du New Jersey seront les visiteurs au Centre Bell.

Échos de vestiaire

Jesperi Kotkaniemi a obtenu deux tirs de punition en l’espace de quelques minutes. Carey Price l’a frustré la première fois, puis Kotkaniemi est allé le voir avant de s’élancer une deuxième fois :

« Je lui ai demandé de m’en laisser un », a dit Kotkaniemi, qui a marqué grâce à un lancer frappé foudroyant.

Ryan Poehling a obtenu une aide en remportant une mise en jeu avant le but de Mike Reilly.

« Il y a des joueurs robustes qui aiment jouer de manière physique et c’est difficile pour eux de s’exprimer dans un match comme celui-ci. Il faut trouver un juste milieu. Vous ne voulez pas blesser un coéquipier », a dit Poehling, questionné à savoir s’il était possible d’offrir un effort complet dans un match du genre.

Nick Suzuki a été questionné sur ce qui l’impressionnait le plus depuis le début du camp :

« Probablement la force et la vitesse des joueurs. Je savais en arrivant que les joueurs seraient rapides, mais j’ai constaté lors du match que tout le monde pouvait passer à un autre niveau. »