(Zurich) Le centre Evgeny Kuznetsov des Capitals de Washington a échoué un contrôle antidopage à la cocaïne aux derniers Championnats du monde et il est suspendu de l’équipe nationale russe pour une période de quatre ans.

Associated Press

Cette suspension ne remet toutefois pas en cause sa carrière dans la Ligue nationale de hockey, pour qui la cocaïne n’est pas une substance interdite puisqu’elle n’améliore pas les performances.

«Elle est plutôt considérée comme une drogue d’abus pour laquelle une intervention, une évaluation et un traitement obligatoire peuvent être appropriés dans certains cas, a expliqué le commissaire adjoint Bill Daly dans un communiqué de la ligue.

«M. Kuznetsov a volontairement demandé de l’aide par l’intermédiaire du programme d’éducation et de consultation prévu dans la convention collective entre la LNH et l’AJLNH et il a également accepté de rencontrer le commissaire Gary Bettman pour discuter de sa situation avant le début du camp d’entraînement.»

La ligue se réserve l’option de faire d’autres commentaires dans l’éventualité où des mesures supplémentaires pourraient être prises (disciplinaire ou autre) à la suite de la rencontre avec le commissaire.

«Représenter mon pays a toujours été une chose qui m’a tenu à coeur et une source de fierté. Il m’est très difficile d’envisager de ne pas pouvoir enfiler ce chandail pendant quatre ans, a révélé Kuznetsov dans un communiqué émis par les Capitals.

«J’ai déçu tant de personnes qui comptent pour moi, y compris ma famille, mes coéquipiers et mes amis. Je me sens tellement mal de vous avoir laissé tomber. Je me rends compte que le seul moyen de regagner votre confiance est de me prendre en main et d’agir en conséquence à partir de maintenant.»

Les Capitals ont pour leur part souligné être déçus de ce développement et ils prennent la situation au sérieux. L’équipe demeurera en communication avec la LNH afin de déterminer les prochaines étapes dans ce dossier.

Vidéo compromettante

Kuznetsov a été contrôlé positif le 26 mai — le jour où la Russie a remporté le match pour la médaille de bronze contre la République tchèque en Slovaquie, a fait savoir la Fédération internationale de hockey.

La veille, la Russie s’était inclinée en demi-finale face à la Finlande, éventuelle championne.

Des allégations de consommation de drogue de Kuznetsov ont surgi aux Championnats du monde après la diffusion dans les médias sociaux d’une vidéo montrant Kuznetsov discutant avec quelqu’un alors que des lignes de poudre blanche et des billets d’argent étaient visibles sur la table. On ignorait toutefois quand l’extrait vidéo avait été filmé.

Kuznetsov, qui n’a pas touché à la poudre dans la vidéo qui a été supprimée, a déclaré que c’était en 2018 à Las Vegas après la victoire des Capitals en finale de la Coupe Stanley. Il a expliqué que la scène s’est déroulée dans la chambre d’hôtel d’un ami et il a quitté les lieux lorsqu’il a vu la drogue.

«Je n’ai jamais pris de drogue, faites-moi passer un test de dépistage et je le réussirai», avait-il déclaré à la presse russe Sport Express en mai.

La LNH avait examiné l’incident dans les jours suivants, affirmant qu’elle n’avait trouvé aucune raison de remettre en question l’explication du joueur.

La Fédération internationale a déclaré que la suspension se terminera le 12 juin 2023. Cela exclut Kuznetsov, âgé de 27 ans, des Jeux olympiques de Pékin en 2022 et des trois prochains Championnats du monde.