Les Canucks embauchent Micheal Ferland

Micheal Ferland... (PHOTO KIM KLEMENT, USA TODAY SPORTS)

Agrandir

Micheal Ferland

PHOTO KIM KLEMENT, USA TODAY SPORTS

GEMMA KARSTENS-SMITH
La Presse canadienne
Vancouver

La saison dernière, Micheal Ferland et les Hurricanes de la Caroline ont secoué la LNH non seulement en se qualifiant de justesse en vue des séries éliminatoires, mais en atteignant la finale de l'Association Est. Ferland espère répéter ces moments de magie à Vancouver.

L'attaquant de 27 ans, joueur autonome sans compensation, a paraphé une entente de quatre ans d'une valeur globale de 14 millions US avec les Canucks mercredi.

Avec un groupe de vedettes montantes comme Elias Pettersson et Brock Boeser, les Canucks ont ce qu'il faut pour écarquiller les yeux de bien des observateurs dans la ligue, a déclaré Ferland.

« Vous regardez Vancouver, les joueurs qui jouent là-bas et ceux qui s'ajoutent, a déclaré Ferland lors d'une conférence téléphonique. Je pense que Vancouver est prêt à franchir un autre jalon. Je veux aller là-bas et voir si je peux aider. »

Sélectionné en cinquième ronde - 133e échelon au total - par les Flames de Calgary au repêchage de 2010, l'attaquant de six pieds un pouce et 217 livres a joué pendant quatre saisons avec la formation albertaine. L'année dernière, lui et Dougie Hamilton ont été échangés aux Hurricanes en retour d'Elias Lindholm et de Noah Hanifin.

Ferland a inscrit 40 points en 71 matchs avec les Hurricanes, tout juste en deçà de sa récolte de 21 buts et 20 mentions d'aide avec les Flames en 2017-2018. En carrière, il totalise 59 buts et 70 mentions d'aide en 321 parties.

« Micheal est un joueur énergique qui provoque les choses et qui peut contribuer dans les trois zones, a déclaré le directeur général Jim Benning dans un communiqué. Il rendra notre équipe plus coriace soir après soir. Nous sommes emballés de savoir que Vancouver deviendra sa nouvelle demeure. »

Originaire de Swan River, au Manitoba, Ferland est reconnu comme un joueur costaud qui se portera à la défense de ses coéquipiers.

« J'ai mon style de jeu. Quand je joue avec robustesse, je pense que c'est là que je suis à mon meilleur. Je saute sur la glace, je m'implique physiquement et il semble que l'ensemble de mon jeu s'en porte mieux. »

Ferland espère se tailler une place parmi le top-6 du groupe d'attaquants des Canucks, et il a eu le sentiment qu'il s'agissait d'un scénario plausible après avoir discuté avec Benning et l'entraîneur-chef Travis Green.

« Quand j'ai rencontré Benning, il m'a dit que j'aurais plusieurs occasions de jouer avec Pettersson, Boeser, les joueurs de talent que (les Canucks) ont, a raconté Ferland. Ils ont besoin d'un joueur plus imposant pour leur donner de l'espace et jouer avec eux. »

Outre Ferland, les Canucks ont fait signer des contrats aux défenseurs Tyler Myers et Jordie Benn cet été, et ont acquis l'attaquant J. T. Miller dans une transaction avec le Lightning de Tampa Bay.




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer