Petit retour en arrière, au repêchage de cet été.

JEAN-FRANÇOIS TREMBLAY LA PRESSE

À ce moment, plusieurs projections voyaient Filip Zadina sortir parmi les trois ou quatre premiers. Les deux premiers choix, Rasmus Dahlin et Andrei Svechnikov, faisaient à peu près l'unanimité.

Mais quand le Canadien de Montréal s'est présenté au lutrin pour annoncer son choix au troisième rang, il a plutôt opté pour le Finlandais Jesperi Kotkaniemi. Évidemment, l'histoire a prouvé qu'ils ont pris la bonne décision.

Tout de suite après, les Sénateurs d'Ottawa ont jeté leur dévolu sur Brady Tkachuk. Puis au cinquième rang, les Coyotes de l'Arizona ont surpris avec Barrett Hayton.

Il a fallu attendre au 6e rang pour que les Red Wings de Detroit choisissent enfin le franc-tireur tchèque, qui venait pourtant de connaître une superbe saison à Halifax.

Ce soir-là, piqué au vif, Zadina avait dit ceci : « J'en parlais à mon agent. Je lui ai dit, si Montréal et Ottawa m'ignorent, je vais remplir leurs filets de rondelles. Je veux prouver aux Wings qu'ils ont pris la bonne décision de me repêcher. »

Zadina, évidemment, se rappelait fort bien de ses propos provocateurs à la veille du match entre les Red Wings et le Canadien.

« Ce sera un match spécial après ce qui est arrivé au repêchage. Je vais essayer de faire de mon mieux. Je vais essayer d'aider mon équipe à remporter ce match. Ça aurait meilleur goût avec la victoire. Ce serait spécial d'inscrire mon premier but dans la LNH contre les Canadiens, mais ce serait spécial contre n'importe quelle équipe. Je sais ce que j'ai dit lors du repêchage et je le vois tous les jours sur l'internet. »

Zadina jouera contre le Canadien son deuxième match dans la LNH. Il a fait son grand début dimanche dernier contre les Sharks de San José, après avoir été rappelé de la Ligue américaine la veille. Avec le départ de Gustav Nyquist à la date limite des transactions, Zadina devrait même se retrouver au sein du deuxième trio avec Tyler Bertuzzi et Andreas Athanasiou.

C'est une décision logique pour une équipe en pleine reconstruction de donner des auditions aux jeunes talents de l'organisation. Zadina, 19 ans, compte 15 buts et 16 aides en 45 matchs cette saison avec les Griffins de Grand Rapids. Il avait aussi démontré ses aptitudes de marqueur avec 44 buts et 82 points avec les Mooseheads de Halifax la saison dernière.

Courbe d'apprentissage

Zadina espérait faire sa place dans la grande ligue dès le début de saison, mais son camp d'entraînement en avait laissé plusieurs sur leur faim. Il n'avait pu faire mieux que trois points en sept matchs préparatoires. De toute évidence, Zadina avait encore besoin de se développer, et il n'aurait pas eu l'occasion de le faire en grappillant quelques minutes sur le quatrième trio des Wings.

« Les dirigeants de l'équipe voulaient que je peaufine mon jeu dans la Ligue américaine. Je suis content d'avoir emprunté ce chemin, car je n'aurais pas pu le faire si j'étais retourné dans la LHJMQ. Je suis maintenant heureux de revenir ici et d'avoir eu la chance de disputer mon premier match dans la LNH. »

Désormais, le sympathique jeune homme veut faire partie de la solution dans une équipe qui laissera toute la place aux jeunes dans les prochaines années.

Zadina admet tout de même qu'il a eu quelques difficultés à s'ajuster aux ligues professionnelles, où il affronte désormais des hommes. Une question de force physique, juge-t-il. Il n'est simplement pas encore assez bâti pour s'imposer, « mais ça viendra » prend-il rapidement soin d'ajouter.

Dans tous les cas, il n'est pas jaloux des quatre premiers choix du dernier repêchage, qui ont tous obtenu un poste permanent dans la LNH cette saison. Ce n'était qu'une question de temps avant que lui aussi obtienne sa chance.

« Ils étaient dans des situations différentes de la mienne. Je suis devenu un meilleur joueur en raison de mon passage dans la Ligue américaine. C'est un circuit compétitif. Maintenant, je dois mériter ma place dans la LNH. »