Source ID:; App Source:

Reimer garde les Maple Leafs en vie

James Reimer a brillé devant le filet des... (Photo Charles Krupa, AP)

Agrandir

James Reimer a brillé devant le filet des Maple Leafs, hier soir à Boston.

Photo Charles Krupa, AP

(BOSTON) Joffrey Lupul disait, hier au terme de l'entraînement matinal, que les Maple Leafs de Toronto n'étaient pas venus à Boston pour perdre. Lui et ses coéquipiers, à commencer par le gardien James Reimer, ont tenu parole en l'emportant 2-1 face aux Bruins de Boston.

Les Leafs ont donc réussi à éviter l'élimination. Cependant, Boston a toujours les devants 3-2 dans la série.

«On est venus ici en pensant qu'on voulait retourner à Toronto», a résumé Clarke MacArthur, l'un des deux marqueurs de son club hier soir.

Bien que personne n'ait réussi à s'inscrire au pointage au cours de la première période, ce sont les Torontois qui ont, de loin, bénéficié des meilleures occasions de marquer. Ils ont d'ailleurs dominé leurs rivaux 19-8 au niveau des tirs au but. En fait, seulement quatre joueurs (Lupul, Colton Orr, John-Michael Liles et Ryan O'Byrne) ne sont pas parvenus à atteindre la cible au cours des 20 premières minutes de jeu.

Mais le gardien des Bruins, Tuukka Rask, a tâché de garder les siens dans le match, s'illustrant entre autres sur des attaques de MacArthur et de Mikhail Grabovski.

Bozak démarre la machine

Puis, en début de deuxième période, c'est tout le contraire de la première qui s'est produit, alors que les Bruins se sont montrés beaucoup plus agressifs dans le territoire ennemi. Mis à rude épreuve, le gardien Janes Reimer a dû y aller de quelques miracles devant son filet, en particulier aux dépens du Québécois Patrice Bergeron.

«Ça a été un match amusant, a affirmé Reimer, grande vedette de la rencontre. Ça ne veut pas dire grand chose, par contre. Nous sommes encore dans une position difficile.»

Ces prouesses de Reimer ont semblé ranimer les Leafs, qui ont finalement été les premiers à trouver le fond du filet, en désavantage numérique de surcroît. Alors que James van Riemsdyk se trouvait au cachot pour obstruction, Tyler Bozak a déjoué la défensive des Bruins avant de s'échapper. Rask n'a jamais réussi à maîtriser son tir, et c'était 1-0 Toronto. C'était aussi le premier de la carrière de Bozak en séries éliminatoires.

«C'est sûrement le plus gros but de ma carrière», a commenté le joueur de centre.

Reimer ferme les livres

MacArthur a par la suite doublé l'avance des Leafs en début de troisième, profitant d'un revirement causé par le défenseur Johnny Boychuk pour ensuite tromper la vigilance de Rask.

Les Bruins ont finalement réussi à percer la muraille Reimer en milieu de troisième, gracieuseté d'un tir du capitaine Zdeno Chara qui a semé l'hystérie chez les partisans réunis au TD Garden.

Le reste du match appartient à Reimer, qui a tout simplement fait ce que Rask n'a cessé de faire depuis le début de cette série : être supérieur à son homologue à l'autre bout de la glace, et réussir à voler le match.

«Il a été incroyable pour nous toute l'année et il a été superbe ce soir», s'est réjoui le capitaine des Leafs, Dion Phaneuf.

Les deux équipes ont maintenant rendez-vous dimanche, au Air Canada Centre de Toronto, pour le sixième match de cette série.




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer