Source ID:; App Source:

Lapierre n'en croyait pas ses oreilles

Comme un peu tout le monde, Maxim Lapierre a été surpris d'entendre Guy... (Photo: Reuters)

Agrandir

Photo: Reuters

François Gagnon
La Presse

(Tampa, Floride) Comme un peu tout le monde, Maxim Lapierre a été surpris d'entendre Guy Carbonneau crier son nom avant le début de la fusillade. «J'ai demandé un Q-tips au soigneur», a lancé à la blague le héros du Canadien dans un deuxième match de suite.

Mais une fois la surprise passée, Lapierre s'est concentré.  

«On a tous déjà eu des échappées à un moment donné ou un autre au cours de nos carrières. Je me suis assuré d'avoir une bonne vitesse et de décocher un bon tir», a expliqué Lapierre, qui a logé la rondelle dans la lucarne.

 

«Je me suis servi de l'exemple de Kovi (Alex Kovalev) dans son DVD. C'est sûr que je suis content, mais c'est surtout plaisant parce que ces deux bonnes soirées surviennent dans le cadre de victoires. Ça te permet de célébrer un peu plus», a conclu Lapierre.

 

«Je ne sais pas ce qu'il a mangé, mais il est mieux de continuer», a pour sa part commenté Carey Price en cherchant son coéquipier du regard.

 

«Je me porte volontaire pour partir une campagne afin de voir Max au match des Étoiles», a renchéri Guillaume Latendresse, qui a marqué son cinquième de la saison pour niveler les chances, 1-1, en début de troisième.

 

Pour revenir à Price, il a simplement souri lorsque les journalistes lui ont demandé pour quelle raison il a imité le geste glorieux d'Usain Bolt en levant les bras à la diagonale vers le ciel en signe de victoire.

«C'était une victoire importante et je voulais la souligner de belle façon», a expliqué Price.

 

«Quand tu accordes un but sur le premier tir en fusillade, il est primordial de faire l'arrêt ensuite. Je suis bien content d'avoir bien réagi, car les gars avaient disputé tout un match en défense. Pour avancer au classement, il faut gagner ce genre de match.» Price présente un dossier de cinq victoires et trois revers en huit fusillades cette saison.

 

Visiblement heureux de rentrer à la maison après trois victoires consécutives, Guy Carbonneau est resté philosophe face aux blessures qui commencent à diminuer sa formation. Alex Tanguay n'a pu compléter le match, blessé à une épaule.

 

«Ce n'est jamais facile de perdre des gars et c'est frustrant de les perdre à ce temps-ci de l'année, alors que toutes les équipes travaillent fort pour revenir ou rester dans la course. Mais bon! On a été pas mal chanceux à ce niveau-là au cours des dernières années et c'est plus dur cette année. Au moins, on a de bons jeunes pour assurer la relève.» S'il ne l'a pas fait encore, Matt D'Agostini risque donc d'aménager dans son propre appartement et délaisser la chambre d'hôtel. On risque aussi de voir plus longtemps que prévu Ben Maxwell, à moins que le Canadien ne décide d'offrir des chances similaires à d'autres jeunes de son organisation comme Kyle Chipchura ou Max Pacioretty.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Encore Maxim Lapierre

    Hockey

    Encore Maxim Lapierre

    Le Canadien a terminé l'année 2008 comme il l'avait amorcée: en battant le Lightning de Tampa Bay. »

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer