Kaapo Kakko a dénoué l'impasse à 18 : 34 au troisième vingt, et la Finlande a battu les États-Unis 3-2 samedi, remportant ainsi la finale du Championnat mondial de hockey junior.

Mis à jour le 6 janv. 2019
LA PRESSE CANADIENNE

Le joueur de 17 ans a marqué de l'embouchure droite, à la suite d'une mêlée devant le filet.

« Nous avons montré à la fin du tournoi les raisons pour lesquelles nous sommes l'une des meilleures équipes », a souligné Ukko-Pekka Luukkonen, qui a été nommé le meilleur gardien de but du tournoi.

« Nous avons grandi en tant que joueurs, individuellement, et en tant que groupe. »

La Finlande remportait l'événement pour la troisième fois en six, après les triomphes de 2014 et 2016.

Le premier tiers s'est déroulé sans but.

Jesse Ylonen a été le seul buteur au deuxième tiers, en avantage numérique. Il a marqué d'un tir puissant, peu après une mise au jeu gagnée par les siens. Un espoir du Canadien de Montréal, Ylonen a complété le tournoi avec trois buts et six points.

Otto Latlava a doublé le coussin à 6 : 00 au troisième vingt. Il y avait bien du trafic devant le filet, et Latlava a réussi à toucher la cible à partir de l'enclave.

C'était avant deux buts en 1 : 40 des Américains. Alexander Chmelevski et Josh Norris ont ravivé les espoirs américains à 7 : 01 et 8 : 47.

Globalement, le pays de l'Oncle Sam a toutefois manqué d'opportunisme, terminant le match 0 en 5 en avantage numérique.

Cayden Primeau a bloqué 28 tirs, tandis qu'Ukko-Pekka Luukkonen a fait 25 arrêts.

« À la fin de la journée, c'est celui qui réussit le plus d'arrêts qui l'emporte. Nous n'avons pas eu ça de notre côté, et c'est pour ça que la victoire nous a échappé », a déclaré Primeau.

Les Finlandais ont été les tombeurs du Canada en quarts de finale, mercredi.

« Nous l'avons montré, lorsque nous avons battu le Canada, que nous nous étions améliorés en tant qu'équipe. Nous avons continué de bien jouer par la suite, dans chacun des matchs. »

« Toutes les équipes viennent ici dans l'espoir de remporter la médaille d'or. Nous avons connu des hauts et des bas durant le tournoi, mais, à la fin, nous avons décroché l'or, alors nous ne pouvons pas demander mieux. »

Les Américains ont perdu une seule fois en ronde préliminaire : 5-4 contre la Suède en prolongation, le 29 décembre. Ils ont accédé au match ultime en battant les Tchèques 3-1, puis les Russes 2-1.

La prochaine édition du tournoi aura lieu en République tchèque.