(Los Angeles) L’US Open de golf féminin, un des cinq majeurs du circuit, a été reporté de juin à décembre, en raison de la pandémie de coronavirus, a annoncé vendredi la Fédération américaine de golf (USGA).  

Agence France-Presse

Le tournoi, qui devait se dérouler du 4 au 7 juin au Champions Golf Club de Houston (Texas), se tiendra désormais du 10 au 13 décembre.  

« L’USGA reste déterminée à organiser l’US Open en 2020 », a déclaré le directeur de l’instance, Mike Davis, dans un communiqué.  

« Notre priorité reste d’assurer la sécurité de toutes les personnes impliquées dans l’évènement, tout en offrant aux meilleures joueuses du monde la possibilité de concourir cette année », a-t-il ajouté.  

L’US Open est le troisième tournoi féminin majeur de la saison à être impacté par la pandémie de COVID-19.  

L’ANA Inspiration à Rancho Mirage, en Californie, devait avoir lieu ce week-end, mais a été reporté à septembre, et l’Evian Championship en France, initialement prévu du 26 au 29 juillet, a été reprogrammé du 6 au 9 août.

Le circuit LPGA est en pause depuis février, plusieurs événements en Thaïlande, à Singapour, en Chine et aux États-Unis ayant été annulés ou reportés.

De son côté, le Championnat des joueuses, qui devait se dérouler du 14 au 17 mai à Belleair, en Floride, a été déplacé du 12 au 15 novembre.

De plus, la Classique ShopRite sera maintenant présentée 31 juillet au 2 août, tandis que la Classique Kia, déjà repoussée au mois de mars, a été inscrite du 24 au 27 septembre à Carlsbad, en Californie. Pour sa part, la Classique Meijer tente encore d’identifier de nouvelles dates.

Quant au Championnat Pure Silk, prévu du 21 au 24 mai à Williamsburg, en Virginie, il a été carrément annulé.

Pour l’instant, l’Omnium féminin canadien doit toujours se dérouler du 3 au 6 septembre au club de golf Shaughnessy de Vancouver.

C’est déjà la deuxième fois cette année que la LPGA annonce des changements à son calendrier, et le circuit n’a pas écarté la possibilité d’en effectuer d’autres si la crise sanitaire actuelle persiste.