(Atlanta) La foule qui court pour encercler le 18e vert. Les chants continuels. Pour Rory McIlroy dimanche à East Lake, il s’agissait de scènes familières, avec une différence majeure : cette fois, elles lui étaient réservées.

Doug Ferguson
Associated Press

Un an après avoir été rien de plus qu’un témoin, au sein du dernier groupe sur le terrain, de la résurgence de Tiger Woods, McIlroy a doublé Brooks Koepka et calé un important coup roulé à un moment où il en avait besoin, pour mettre la main sur la coupe FedEx et sa bourse de 15 millions US, la plus imposante dans l’histoire du golf.

« C’est remarquable à quel point les choses peuvent changer en un an », a admis McIlroy, seul joueur à avoir joué ses quatre rondes sous la normale en fin de semaine.

Grâce à des oiselets sur les deux derniers trous, McIlroy a signé une carte de 66, quatre coups sous la normale, pour mettre fin à une journée marathon de 31 trous pour lui et les principaux aspirants au Championnat du circuit, retardé par un orage au cours du week-end.

Le Nord-Irlandais a terminé quatre coups devant Xander Schauffele et est devenu le deuxième joueur, après Woods, à gagner la coupe FedEx en deux occasions depuis sa création, en 2007.

Il a souri en entendant les cris « Rory ! Rory ! Rory ! » de la part d’amateurs qui se sont glissés sous les cordons de sécurité au 18e trou pour être témoins de la conclusion du tournoi.

« Je dois dire que l’an dernier, je n’ai pas apprécié cette marche autant que les autres personnes, a déclaré McIlroy. Face à Tiger, je n’ai jamais lutté. »

McIlroy ne songeait pas seulement à la bourse de 15 millions US.

Il était à la recherche d’une victoire sans conteste et s’est préoccupé de son score jusqu’à la toute fin.

La formule avait été modifiée cette année pour procurer un avantage aux joueurs en fonction de leur position au classement de la coupe FedEx. Justin Thomas était classé numéro un et a amorcé le week-end avec un dossier de dix coups sous la normale avant même qu’un premier coup de départ ne soit frappé. McIlroy venait en cinquième place et a commencé avec une fiche de moins-5.

McIlroy a terminé la finale de la coupe FedEx à 18 coups sous la normale. Dans les faits, il a inscrit un score total de 267, 13 sous le par, meilleur que n’importe lequel des 29 autres golfeurs qualifiés.

Cette performance lui permettra de se hisser au deuxième rang du classement mondial, derrière Koepka.

Il y avait aussi un petit élément de revanche. McIlroy détenait une avance d’un coup sur Koepka lors d’un tournoi des Championnats mondiaux de golf le mois dernier au Tennessee. Toutefois, il n’a obtenu qu’un seul oiselet lors de la ronde finale et Koepka a terminé devant lui.

Les deux golfeurs faisaient partie du dernier groupe dimanche à East Lake, et McIlroy a dominé le meilleur joueur au monde.

Le point tournant de la ronde finale est survenu au septième trou, à la suite d’un renversement de trois coups. McIlroy a réussi un roulé de 25 pieds pour un oiselet pendant que Koepka expédiait son coup de départ dans les arbres, en route vers un double boguey.

McIlroy possédait une avance de quatre coups jusqu’à ce qu’il commette deux bogueys consécutifs. Il était sur le point de voir son avance glisser à un seul coup lorsqu’il a calé un roulé de huit pieds pour le par au 16e trou. Schauffele a dû se contenter de normales et McIlroy a terminé avec panache.

Schauffele a ramené une dernière carte de 70 et il a terminé seul au deuxième rang, ce qui lui a valu 5 millions US.

Koepka (72) et Justin Thomas (68) ont complété le tournoi à égalité en troisième position, à cinq coups de McIlroy.

Le Canadien Corey Conners a joué 74 dimanche, pour une fiche globale de plus-3.

À l’issue de la troisième ronde, suspendue samedi à cause d’un orage et complétée dimanche matin, Koepka occupait le premier rang avec un dossier de 15 coups sous la normale, après une ronde de 68.