Steve Bauer, l’un des plus grands cyclistes canadiens de l’histoire, aime bien son nouveau rôle de directeur sportif de l’équipe Astana.

La Presse Canadienne

L’homme âgé de 61 ans originaire de Fenwick, en Ontario, qui réside maintenant à St. Catharines, s’est joint à l’équipe canado-kazakhe à la fin du mois de novembre.

« Je suis très heureux. C’est un nouveau chapitre, a commenté Bauer en entretien avec La Presse Canadienne. L’équipe est très solide, très diversifiée, et bien établie depuis de nombreuses années. Elle a évolué au fil du temps, mais j’ai hâte de rencontrer tout le monde et de commencer à travailler pour gagner des courses. »

PHOTO CHRIS AULD PHOTOGRAPHY, LA PRESSE CANADIENNE

Le directeur sportif de l’équipe Astana, Steve Bauer.

L’ex-cycliste d’Astana Dmitriy Muravyev, qui est originaire du Kazakhstan, s’est aussi joint à l’équipe à titre de directeur sportif.

Parmi les têtes d’affiche d’Astana se trouvent le Danois Jakob Fuglsang, le Russe Aleksandr Vlasov ainsi que les frères espagnols Gorka et Ion Izagirre. Miguel Angel Lopez, un espoir colombien âgé de 26 ans, quittera Astana pour Movistar en 2021.

L’équipe professionnelle Astana deviendra Astana-Premier Tech en 2021 puisque son commanditaire principal est l’entreprise canadienne Premier Tech. Et dans ses rangs figurent des cyclistes tels que Hugo Houle et Ben Perry.

Houle a d’ailleurs commencé sa carrière professionnelle en 2011-12 sous l’égide de Bauer avec l’équipe SpiderTech.

« La chose qui m’impressionne avec Hugo, c’est qu’il a progressé, qu’il s’est établi sur le circuit World Tour, et qu’il continue de très bien faire, a noté Bauer. Au Tour de France cette année, j’ai été très impressionné par son rendement. Il est très fort, très concentré et il a été irréprochable au niveau stratégique. Ce sera formidable de travailler avec Hugo sur le Tour. »

Houle, qui est originaire de Sainte-Perpétue, est l’un des nombreux cyclistes qui seront dirigés par Bauer.

Âgé de 30 ans, Houle évolue sur le circuit WorldTour depuis 2013, d’abord avec AG2R La Mondiale (2013-17), puis avec Astana (2018 à aujourd’hui).

Houle n’obtient pas le crédit qui lui revient. Comme l’a rappelé Bauer, le sport adore les vainqueurs et dans le cyclisme sur route il n’y a qu’un seul gagnant « pour 200 participants ».

« Hugo est un pilier dans l’équipe. Il obtiendra sa chance de gagner. Il a le talent, c’est certain, pour gagner quelque chose de majeur. Tout dépend du timing, de l’opportunité et du bon moment », a conclu Bauer.

- Avec Neil Davidson