(Nice) Le directeur du Tour de France cycliste, Christian Prudhomme, a appelé mercredi les spectateurs à porter un masque pendant la Grande Boucle, une question de « bon sens » selon lui.

Agence France-Presse

« Pour les spectateurs, sur la route, il n’y a clairement pas de question à se poser. J’aime le vélo, j’aime le Tour, le bon sens indique qu’il faut porter le masque, même si l’obligation formelle de le faire dépend des préfets des 32 départements traversés », a indiqué M. Prudhomme lors d’une conférence de presse à Nice, d’où partira le Tour le 29 août. Il se terminera le 20 septembre.

Une question de gros bon sens

Sur le dernier Critérium du Dauphiné, organisé comme le Tour de France par Amaury Sport Organisation (ASO) et qui traversait cinq départements, quatre préfets sur cinq avaient déjà pris une telle mesure.  

« Je ne peux pas me prononcer pour les préfets, mais je peux simplement dire que le bon sens le commande », a répété M. Prudhomme.

L’organisateur du Tour de France a indiqué par ailleurs qu’une cellule Covid de 15 personnes a été montée chez ASO et sera en lien avec les Agences régionales de santé concernées.  

Un laboratoire mobile de dépistage sera présent tout au long du Tour, « avec des résultats connus dans les deux heures maximum », a-t-il précisé.

Deux tests par jours pour les coureurs

Les coureurs seront notamment soumis à deux tests avant le départ ainsi qu’à chaque journée de repos. Des « bulles » seront mises en place, par exemple pour les équipes et leur encadrement, pour éviter au maximum les contacts avec des personnes extérieures.

Le protocole du podium d’arrivée sera réduit au strict minimum avec, en dehors d’un hôte et d’une hôtesse, uniquement la présence du maire de la ville-étape et du représentant du partenaire du maillot jaune de leader.

Présent à cette conférence de presse, le maire de Nice, Christian Estrosi, a indiqué de son côté que la présentation au public des équipes, le 27 août, se ferait en présence de 1750 personnes assises maximum, ce chiffre pouvant être revu à la baisse en fonction de l’évolution de la crise sanitaire.

Seules 3000 personnes (coureurs, partenaires, caravane publicitaire, organisateurs) devraient cette année faire la Grande Boucle, contre 5000 en temps normal, selon les estimations d’ASO. Les commentateurs de certaines chaînes, notamment ceux de France Télévisions, resteront à Paris.

Le Tour de France, qui représente 106 heures de diffusion, est diffusé en direct dans une soixantaine de pays, selon ASO.