En 3:26.344, sur la Peugeot N°8, a fait mieux que son coéquipier Sébastien Bourdais sur la même voiture le 3 juin, lors des essais préliminaires, et mieux aussi que l'Ecossais Allan McNish, sur l'Audi N°2, qui croyait bien tenir cette pole provisoire quand il a claqué un 3:26.916 à trois minutes de la fin.

Daniel Ortelli

En 3:26.344, sur la Peugeot N°8, a fait mieux que son coéquipier Sébastien Bourdais sur la même voiture le 3 juin, lors des essais préliminaires, et mieux aussi que l'Ecossais Allan McNish, sur l'Audi N°2, qui croyait bien tenir cette pole provisoire quand il a claqué un 3:26.916 à trois minutes de la fin.

La Peugeot N°8 de Bourdais-Sarrazin-Lamy devance finalement celle de McNish, du septuple vainqueur Tom Kristensen et de Dindo Capello. Le troisième meilleur temps a aussi été l'oeuvre d'une Peugeot, la N°7 de Villeneuve-Minassian-Gené.

Suivent deux Audi, la N°1 victorieuse l'an dernier, celle de Pirro-Werner-Biela, meilleur temps en début de séance, et la N°3 du trio de jeunes pilotes, Luhr-Rockenfeller-Prémat.

Cette séance a d'abord été tronquée par l'accident, puis l'incendie, de la Lamborghini N°53 de l'Italien Marco Apicella, vers 18h10 GMT (14h10 HAE), dans la première chicane des Hunaudières.

Prost dans les stands

Conséquence directe, la séance a été interrompue pendant 50 minutes, et le pilote italien a été évacué dans un véhicule médical pour aller subir des examens de contrôle. Il n'a pas été blessé mais sa Lamborghini est très abîmée.

Alors que la séance allait reprendre, vers 20h45, un déluge s'est abattu à l'autre bout du circuit, obligeant tous les concurrents, qui attendaient la reprise au bout des stands, à reculer pour aller monter des pneus pluie.

En GT1, Alain Prost a suivi de près, dans le stand Oreca, les premiers tours de son fils Nicolas dans ces essais qualificatifs, au volant de la Saleen N°54. Le meilleur temps provisoire dans cette catégorie a été signé en toute fin de séance, comme dans la catégorie-reine, par l'Aston Martin de Christophe Bouchut, juste devant l'autre Saleen, la N°55, qui avait pointé en haut de la feuille de temps pendant toute la séance.

Une deuxième séance est prévue jeudi aux mêmes heures, soit entre 17h00 et 22h00 GMT (13h00 et 18h00) . À moins que la météo fasse des siennes, le duel entre Peugeot et Audi continuera jusqu'au bout de la nuit, pour le plaisir d'une pole position.