(Paris) Le Grand Prix de Miami a été suivi aux États-Unis par une moyenne de 2,6 millions de téléspectateurs, un record d’audience pour une course de F1 en direct à la télévision américaine, s’est félicitée la Formule 1 mercredi.

Publié le 11 mai
Agence France-Presse

Pari gagné : en proposant une 2e course aux États-Unis, en plus de celle à Austin en octobre, la F1 continue de grandir au pays de l’Indycar et de la NASCAR, à voir les chiffres records des téléspectateurs américains ayant suivi la victoire de Max Verstappen (Red Bull) sur la chaîne ABC.

Les qualifications du samedi diffusées sur ESPN ont attiré 953 000 téléspectateurs en moyenne, alors que les essais libres du vendredi ont été suivis par 398 000 téléspectateurs, deux records également depuis le retour de la F1 sur ESPN en 2018, relève un porte-parole de la F1.

Portée par le groupe américain Liberty Media, qui a racheté les droits commerciaux de la discipline en 2017, la F1 a fait des États-Unis un marché prioritaire. En plus de Miami et d’Austin, Las Vegas accueillera dès 2023 un troisième Grand Prix, couvrant ainsi l’est, le centre et l’ouest du pays.

Après cinq courses, la saison 2022 enregistre une moyenne de 1,4 million de téléspectateurs par course aux États-Unis, soit 49 % de plus que la moyenne de la saison dernière (949 000 téléspectateurs) et 131 % de plus qu’en 2020 (609 000 téléspectateurs).

Partie pour être battue, la saison 2021 représentait déjà un nouveau record d’audience aux États-Unis, où la précédente meilleure moyenne datait de 1995 avec 748 000 téléspectateurs.

En Europe, le GP de Miami, diffusé à 21 h 30 heure de Paris, a été suivi par 8,8 millions de personnes (Danemark, France, Allemagne, Hongrie, Italie, Espagne, Suède et Royaume-Uni réunis), soit une hausse de 36 % par rapport au Grand Prix des États-Unis 2021.