(Sotchi) Lewis Hamilton et Max Verstappen se sont décoché quelques flèches au Grand Prix de Formule 1 de Russie jeudi, moins de deux semaines après avoir été contraints à l’abandon à la suite d’un accrochage spectaculaire entre eux.

Associated Press

Hamilton, le septuple champion du monde de F1, a laissé sous-entendre que le Néerlandais ressentait peut-être la pression de devoir lutter pour un premier titre de champion du monde.

« Je me souviens de la lutte pour ma première conquête d’un championnat du monde, et je suis ici aujourd’hui à me battre pour mon 10e, ou quelque chose du genre, a commencé par dire le Britannique. Je me souviens de cette lutte, de la pression qui l’accompagnait, et de toutes les expériences que j’ai vécues. Je comprends donc sa situation. J’espère simplement qu’on poursuivra cette belle lutte, de manière responsable. »

Verstappen a simplement balayé les commentaires de Hamilton du revers de la main.

PHOTO XAVI BONILLA, ASSOCIATED PRESS

Max Verstappen

« Je suis si nerveux que j’en fais de l’insomnie. C’est si horrible de lutter pour un titre, je déteste ça, a-t-il répondu, en signe de dérision. Ces commentaires, ça démontre simplement qu’il ne me connaît pas, ce qui me convient. Je n’ai pas non plus besoin de le connaître personnellement, comme individu, mais je dois me concentrer sur moi-même, et j’ai vraiment beaucoup de plaisir à me retrouver en tête de peloton. »

Les deux pilotes sont entrés en collision à mi-chemin de la dernière course en Italie, permettant à Daniel Ricciardo d’offrir une victoire surprise à McLaren. Le directeur technique de Mercedes, Toto Wolff, a souligné la présence du fameux « halo », qui a sauvé la vie de Hamilton après que la voiture de Verstappen eut rebondi au-dessus de son habitacle.

Verstappen a écopé d’une pénalité de trois places sur la grille en vue du Grand Prix de Russie après avoir été tenu responsable de l’accrochage. « Ce n’est pas l’idéal, mais ce n’est pas la fin du monde non plus », s’est-il limité à dire.

Le pilote Red Bull dispose d’un coussin de cinq points devant Hamilton au classement cumulatif. Il est déjà parvenu à remonter le peloton après avoir écopé de pénalités sur la grille de départ auparavant à Sotchi — Verstappen était passé de la 19e à la cinquième place après huit tours seulement lors de l’épreuve en 2018.

Les pilotes Mercedes ont remporté les sept dernières courses à être présentées autour du Parc olympique de Sotchi, et quatre de ces victoires appartiennent à Hamilton.

Il est à noter que la pluie est attendue lors de la séance de qualifications, samedi, et le Grand Prix de Russie, dimanche. Dame Nature pourrait donc jouer les trouble-fête sur un circuit où les opportunités de dépassement sont limitées, ce qui pourrait permettre à Verstappen de rapidement effacer sa pénalité sur la grille de départ.

« J’ai hâte d’être en piste, car la pluie semble au menu ce week-end. Vous savez, peut-être que ce sera une course remplie de surprises », a-t-il dit.