(Budapest) Le Français Esteban Ocon a remporté un Grand Prix de Formule 1 de Hongrie chaotique, dimanche, tandis qu’un Lewis Hamilton épuisé a terminé deuxième après la disqualification de Sebastian Vettel.

Jerome Pugmire Associated Press

Le pilote Aston Martin avait bien devancé Hamilton au fil d’arrivée, mais il a appris sa sanction plusieurs heures plus tard pour n’avoir pu fournir un échantillon d’essence adéquat aux officiels. Le règlement se lit ainsi : « les concurrents doivent s’assurer qu’un échantillon de 1,0 litre de carburant puisse être prélevé sur la voiture à tout moment ». Or, les officiels n’ont pu extraire que 0,3 litre du véhicule de Vettel.

« Les Stewards (les arbitres de la Formule 1) ont décidé d’appliquer la pénalité prévue pour ce type d’infraction aux règles », a expliqué la Fédération internationale de l’automobile (FIA) dans un communiqué.

L’écurie, qui s’est dite « blessée » sur les réseaux sociaux, a porté cette décision en appel.

Hamilton, finalement deuxième, a donc pu reprendre les commandes du championnat des pilotes par huit points devant Max Verstappen.

Hamilton a toutefois dû voir le médecin de l’écurie Mercedes après la course.

« J’étais étourdi et tout est devenu un peu flou, a-t-il indiqué. Je me bats depuis le début de l’année pour rester en santé après ce qui s’est passé l’an dernier [avec le coronavirus]. »

Verstappen s’est contenté du 9e rang après avoir été victime d’un contact avec le coéquipier de Hamilton chez Mercedes, Valtteri Bottas, dès le premier virage. Cet accident a aussi forcé quatre autres pilotes à abandonner, dont le Québécois Lance Stroll, d’Aston Martin.

PHOTO FLORION GOGA, REUTERS

La voiture de Lance Stroll a dû être remorquée à la suite de l’accident survenu au départ de la course.

Il s’agit pour Ocon d’un deuxième podium en carrière, après une deuxième place au Grand Prix du Sakhir, à Bahreïn, en 2020.

Quel beau moment ! Quelles bonnes sensations ! Un gros merci à l’équipe pour sa confiance en moi.

Esteban Ocon

PHOTO FLORION GOGA, POOL VIA REUTERS

Esteban Ocon a sauté dans les bras de son coéquipier à sa sortie de voiture.

« Esteban n’a pas commis une seule erreur », a souligné Vettel, à l’issue de la course, tandis qu’il n’avait pas encore appris sa disqualification.

Carlos Sainz, de Ferrari, a terminé en troisième place devant le coéquipier d’Ocon chez Alpine, Fernando Alonso.

L’accident au premier virage a été causé par Bottas, alors qu’il tombait un peu de pluie sur le circuit Hungaroring.

PHOTO PETER KOHALMI, POOL VIA REUTERS

L’accident au premier virage a été causé par Valtteri Bottas.

Après un drapeau rouge, la course a repris d’une manière étrange. Hamilton a été le seul pilote à ne pas passer par les puits à la conclusion du tour de chauffe pour retirer les pneus intermédiaires. Il a dû le faire au terme du tour suivant, se retrouvant au dernier rang parmi les pilotes toujours en lice, deux rangs derrière Verstappen.

Mais quand Hamilton est retourné aux puits pour mettre les gommes dures au 20tour, il a devancé Verstappen à la sortie des puits du Néerlandais un peu plus tard.

Verstappen, dont la voiture Red Bull était endommagée, n’a jamais été en mesure de remonter le peloton.

« Il manquait tout un côté de la voiture, dit Verstappen, frustré. Et le plancher était aussi endommagé. La voiture était presque impossible à conduire. »

Pour sa part, Hamilton était déjà en cinquième place lors du 35e des 70 tours.

PHOTO FLORION GOGA, POOL VIA REUTERS

Lewis Hamilton

Avec 30 tours à faire, le top 4 était composé d’Ocon, Vettel, Sainz et Hamilton.

Dans l’espoir de donner une chance à Hamilton de gagner, Mercedes a opté pour un troisième changement de pneus et a remis Hamilton sur les médiums avec un peu plus de 20 tours à faire.

Il a toutefois dû devancer le vétéran Alonso. L’Espagnol âgé de 40 ans a résisté à une première attaque lors du 55tour, puis a bloqué deux fois le Britannique lors du 57tour.

« Il est l’un des pilotes les plus difficiles à dépasser, mais il est un pilote juste, a dit Hamilton au sujet d’Alonso. Il a été à la limite aujourd’hui, mais je le comprends. J’aurais fait la même chose pour mon équipe. »

Quand Hamilton a finalement dépassé Alonso, il ne restait que cinq tours à faire.

Hamilton a vite devancé Sainz, mais il a manqué de tours pour revenir en tête.

« Nous formons une bonne équipe et nous allons dans la bonne direction », a dit Ocon.

La quête de Hamilton pour une 100victoire en carrière se poursuivra le 19 août au Grand Prix de Belgique.

Bottas a été puni de cinq places sur la grille de départ du prochain Grand Prix pour avoir causé l’accident lors du premier virage.

La commotion lors du premier tour (et la disqualification de Vettel) a également profité au pilote torontois Nicholas Latifi, qui a terminé en septième position à bord de sa Williams. Latifi a ainsi récolté ses premiers points en carrière en deux saisons en F1.

Consultez le classement final