(Budapest) Le Britannique Lewis Hamilton a remporté la position de tête en vue du Grand Prix de Formule 1 de Hongrie, devant son coéquipier chez Mercedes Valtteri Bottas et le meneur au classement des pilotes Max Verstappen.

Jerome Pugmire Associated Press

Il s’agit d’une 101e position de tête pour Hamilton, qui visera une 100e victoire en carrière sur un circuit où il s’est imposé huit fois, notamment lors des trois dernières courses.

« Superbe effort, un travail absolument fantastique », a dit Hamilton à son équipe via le système radio après avoir décroché sa troisième position de tête de la saison.

« J’avais la chanson YMCA dans la tête, a dit Hamilton par la suite en riant, en référence au succès disco de Village People. Je ne sais pas pourquoi. Mais c’est une bonne chanson ! »

Hamilton a devancé Bottas par 315 millièmes de seconde et Verstappen, par 421 millièmes.

« Ç’a été un tour de qualification incroyable », a déclaré Hamilton, alors que certains spectateurs le huaient, deux semaines après un incident qui a sorti Verstappen du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Cela n’a pas ébranlé Hamilton.

C’est du sport, non ? Et les gens sont passionnés. Je n’en fais pas une affaire personnelle. Je dois faire quelque chose de bien si je suis en tête.

Lewis Hamilton

Bottas semblait plus perturbé par l’opinion du public envers son coéquipier.

« Ces gens-là devraient se remettre un peu en question. Ce n’est pas correct », a-t-il dit.

Verstappen, de Red Bull, a aussi dit que ce n’était « pas correct », mais a ajouté que ça ne dérangeait pas les pilotes.

PHOTO DAVID W CERNY, ASSOCIATED PRESS

Max Verstappen et Lewis Hamilton

« Ce n’est pas le type de choses qui va nous ébranler, a noté le Néerlandais. Ce n’est pas gentil, mais ça ne change rien. »

Verstappen a toutefois été ébranlé un peu plus tard par une question sur l’incident au premier tour à Silverstone.

Il a interrompu le journaliste pendant qu’il posait une question et a dit : « Est-ce que nous pouvons cesser avec ça ? » Il a ensuite laissé échapper quelques jurons, sous le coup de la colère, deux jours après avoir expliqué lors d’un long discours pourquoi il avait jugé le comportement de Hamilton « irrespectueux » quand celui-ci avait célébré sa victoire à Silverstone alors que lui-même était à l’hôpital pour subir des examens par mesure préventive.

Son coéquipier Sergio Pérez s’est classé quatrième.

Le pilote québécois Lance Stroll, d’Aston Martin, ne s’est pas qualifié pour la troisième séance des qualifications et s’est contenté du 12e rang. Son coéquipier Sebastian Vettel s’est faufilé en Q3 et s’est classé 10e.

PHOTO FERENC ISZA, AGENCE FRANCE-PRESS

Lance Stroll au volant de son Aston Martin

Verstappen avait été le plus rapide en Q1 et Q2, avant d’être devancé par Hamilton et Bottas en Q3.

« Je ne sais pas pourquoi, mais je manque énormément d’adhérence lors de cette séance-ci », a dit Verstappen par radio à son équipe.

Le classement au départ pourrait être important dimanche sur le parcours sinueux de 4,4 km. Le Hongaroring est considéré comme l’un des circuits où il est le plus difficile d’effectuer des dépassements, après celui de Monaco.

Le pilote Ferrari Carlos Sainz a cogné le mur en Q2 et il a dû se contenter du 15e rang. Son coéquipier Charles Leclerc s’est classé 7e, derrière Lando Norris, de McLaren, et Pierre Gasly, d’Alpha Tauri.

Le Torontois Nicholas Latifi, de Williams, s’est classé 18e.

Au classement des pilotes, Verstappen possède huit points d’avance sur Hamilton, septuple champion du monde.

Mick Schumacher, de Haas, s’élancera du fond de la grille. Il n’a pas participé aux qualifications après avoir été victime d’un accident lors de la dernière séance d’essais, samedi matin.

Consultez la grille de départ