(Paris) L’écurie de F1 Red Bull, qui a dévoilé les premières images de sa monoplace pour 2021 mardi, « a pour objectif de continuer sur l’élan de 2020 dans cette nouvelle saison afin de se battre pour le titre » face à Mercedes.

Agence France-Presse

La saison dernière, l’écurie autrichienne s’est classée deuxième chez les constructeurs, à 254 points des Flèches d’argent, championnes. Verstappen (23 ans) a remporté deux victoires et signé 11 autres podiums, quand son ancien équipier thaïlandais Alexander Albon n’a pu faire mieux que deux troisièmes places et a été remplacé par le Mexicain Sergio Pérez (31 ans).

Par mesure d’économie face à la crise du coronavirus, en 2021, les F1 sont en grande partie similaires à celles de 2020, à l’exception d’une réduction de leurs appuis aérodynamiques prévue par le règlement.

En conséquence, la RB16B (motorisée par Honda) – que Verstappen et Pérez découvriront lors d’un tournage promotionnel à Silverstone mercredi, avant les essais de pré-saison (12-14 mars) et le premier Grand Prix (28 mars) à Bahreïn – est une évolution de la RB16 de l’an dernier.  

« Cette année, il s’agit d’essayer de régler certaines des difficultés rencontrées avec la voiture », a expliqué Albon, rétrogradé au rang de pilote de réserve et de développement, lors d’une conférence de presse virtuelle lundi.

Tout de même, « sous la surface, la RB16B cache de nombreux changements », précise Red Bull sur son site internet. « Pour sa dernière saison en F1, Honda introduit (en effet) un nouveau groupe propulseur ».  

C’est cette technologie que l’écurie acquerra en 2022 et qui propulsera ses voitures et celles de son équipe sœur AlphaTauri jusqu’au changement de réglementation sur les moteurs prévu en 2025.

Albon a travaillé au développement de la monoplace pendant l’hiver et continuera de le faire pendant la saison, tout en préparant celle de 2022. Il serait également appelé à remplacer Verstappen et Pérez (4e chez les pilotes et vainqueur de son premier Grand Prix en 2020 avec Racing Point) s’ils se blessaient ou contractaient la COVID-19.

Le pilote de 24 ans, qui courra par ailleurs en DTM, le championnat allemand de voitures de tourisme, s’est donné pour objectif de « retrouver un baquet » en 2022, dans un premier temps chez Red Bull ou AlphaTauri.