(Paris) Les Grands Prix d’Australie et de Chine de Formule 1, prévus les 21 mars et 11 avril à Melbourne et Shanghai, sont en voie d’être reportés en raison de la pandémie de coronavirus, selon une source proche des organisateurs.

Agence France-Presse

Le circuit italien d’Imola, revenu in extremis au calendrier l’an dernier en raison de la COVID-19, est pressenti pour prendre la place laissée vacante par la Chine, a appris l’AFP lundi, confirmant les informations de plusieurs médias spécialisés.

Les deux Grands Prix reportés seraient eux reprogrammés en deuxième partie d’année.

Un tel changement permettrait de conserver le nombre initialement prévu de 23 Grands Prix en 2021, dont un le 25 avril doit encore trouver un circuit pour l’accueillir. La saison débuterait alors à Bahreïn le 28 mars, plutôt qu’en Australie une semaine plus tôt.

L’édition 2020 du championnat du monde a été réduite de 22 à 17 épreuves en Europe, en Russie, en Turquie et dans le Golfe Persique, suivant des mesures sanitaires drastiques, et la F1 espère retrouver cette année un calendrier plus proche de celui qu’elle suivait avant la pandémie.