(Silverstone) Le Québécois Lance Stroll a subi un test positif à la COVID-19.

La Presse Canadienne

C’est ce qu’a révélé mercredi le pilote de Formule 1. Il s’était retiré du Grand Prix de l’Eifel, au Nürburgring la veille de la course, le 11 octobre, car il ne se sentait pas bien. C’est à la suite de ce forfait qu’il a subi un test positif.

« Quand je suis arrivé au Nürburgring, j’avais subi les tests pré-course, qui étaient négatifs, a-t-il expliqué. Mais le samedi matin, je me suis réveillé avec l’estomac à l’envers. J’ai suivi les protocoles de la FIA en m’isolant dans mon motorisé, sans me présenter dans les paddocks.

« Comme je n’étais pas en mesure de participer à la course de dimanche, j’ai pris un vol pour retourner à la maison. Comme je ne me sentais pas mieux, j’ai décidé de subir un test dimanche soir. »

Le résultat étant positif, le pilote de Racing Point s’est isolé chez lui au cours des 10 jours suivants.

« Heureusement, mes symptômes étaient très légers », a-t-il ajouté.

Stroll, remplacé par Nico Hülkenberg au Grand Prix de l’Eifel, compte maintenant prendre part au Grand Prix du Portugal ce week-end.

La première séance d’entraînement en Algarve aura lieu vendredi.

Otmar Szafnauer, le chef de la direction de Racing Point, a indiqué par communiqué que les problèmes d’estomac de Stroll ont commencé au Grand Prix de Russie, mais que tous les résultats de tests de détection de la COVID-19 subis par la suite ont été négatifs.

Szafnauer a ajouté que dès qu’un des tests de Stroll est revenu positif, il a immédiatement quitté la bulle de Racing Point.

Tous les membres de l’écurie ont regagné le Royaume-Uni par un vol nolisé après le Grand Prix de l’Eifel. Tous ont subi des tests négatifs depuis.