(Paris) L’Espagnol Fernando Alonso, qui fera son retour la saison prochaine en Formule 1 après deux saisons d’absence, a piloté une monoplace de l’écurie Renault F1 lors d’un tournage promotionnel organisé mardi sur le circuit de Barcelone.

Agence France-Presse

Alonso, 39 ans, a pris place à bord de la R.S.20, la monoplace qui participe à la saison 2020 du Championnat du monde de F1 et qui est confiée en temps normal à l’Australien Daniel Ricciardo et au Français Esteban Ocon.

L’Espagnol, qui a remporté ses deux titres de champion du monde de F1 (2005, 2006) avec Renault, a été limité à 100 kilomètres de roulage, comme le prévoit le règlement, car cette séance était officiellement destinée à filmer une vidéo promotionnelle.

« Je n’ai pu faire que 100 kilomètres, mais c’était vraiment très spécial pour moi de remonter dans une F1 », a-t-il déclaré à l’issue de cette séance sur Instagram.

« C’était une bonne opportunité pour moi de ressentir la voiture […] Retrouver la vitesse d’une F1, ce n’est pas facile, mais j’ai senti que je m’améliorai tour après tour […] Cette voiture a du potentiel, comme elle le montre en course, mais il y a encore des choses à améliorer », a-t-il noté.

« On a tous de grandes ambitions pour la saison prochaine, mais il faut garder les pieds sur terre […], on est optimiste, on a beaucoup de talents dans cette équipe, on a tout ce qu’il faut pour faire une bonne saison 2021 », a espéré Alonso.

« À l’aise »

Dans le communiqué publié par sa nouvelle écurie, le pilote espagnol qui n’était plus monté dans une F1 depuis avril 2019 et une séance d’essais pour McLaren à Bahreïn, a reconnu qu’il était « à l’aise avec Renault » : « Beaucoup de gens présents aujourd’hui travaillaient déjà comme mécaniciens à mon époque. Tout est un peu plus facile quand vous connaissez les visages et l’équipe ».

Ce retour dans un baquet de F1 correspondait par ailleurs pour Alonso aux vingt ans de ses premiers tours de roue en F1, sur ce même circuit de Barcelone, au volant à l’époque d’une Benetton.

Alonso s’est engagé en juillet dernier pour une durée qui n’a pas été précisée avec Renault, dont les monoplaces courront à partir de la saison prochaine sous le nom d’Alpine, la marque de voitures sportives du constructeur français.

Alonso n’est plus apparu en championnat de F1 depuis le Grand Prix d’Abou Dabi 2018 au volant d’une McLaren, au terme de sa 17e saison dans la catégorie-reine où il a remporté au total 32 succès.

Depuis son départ de la F1, il a gagné deux éditions des 24 Heures du Mans et le titre de champion du monde d’endurance avec Toyota. Alonso a également participé au Dakar, mythique rallye-raid, dont il s’est classé 13e en 2020, et aux 500 Milles d’Indianapolis en IndyCar (abandon en 2017, 21e en 2020).