(Nürburgring) « C’est dommage » de ne pas avoir participé aux essais libres 1 du GP de l’Eifel de F1, annulés à cause du mauvais temps vendredi, mais « j’ai tout de même beaucoup appris », a assuré l’Allemand Mick Schumacher.

Agence France-Presse

À 21 ans, le fils du légendaire septuple champion du monde Michael Schumacher devait faire à domicile ses débuts lors d’un week-end de Grand Prix chez Alfa Romeo, après avoir participé à des essais privés en F1, mais la météo en a décidé autrement.

Il passera tout de même le week-end en immersion au sein de l’écurie afin d’observer son fonctionnement et le quotidien des pilotes titulaires. « Je vais essayer d’en tirer le plus d’informations possible pour moi-même », s’est-il promis lors d’un point presse virtuel.

Interrogé sur la possibilité de reporter ces essais à plus tard cette saison, Schumi Jr a répondu qu’il fallait « attendre de voir comment les choses se développeront », faisant remarquer que les prochains GP emmèneraient les pilotes sur des circuits qu’ils connaissent peu ou pas et que « les titulaires auront besoin de temps au volant ».

« Toutes les opportunités de monter en voiture seront bonnes à prendre », a toutefois insisté le jeune pilote, ajoutant que « la F1 est l’objectif et le rêve ».

Pressenti pour un volant en 2021

Membre de la filière de jeunes de Ferrari, Mick Schumacher est pressenti pour une place de titulaire la saison prochaine dans l’une des écuries motorisées par la Scuderia, Alfa Romeo et Haas. Mais « je ne peux en aucun cas dévoiler ce que prévoit mon contrat », a-t-il tranché à ce sujet.

Avant de peut-être intégrer l’élite, le jeune homme visera le titre de champion de Formule 2, la catégorie inférieure, dans laquelle il mène le classement des pilotes à quatre courses du terme de la saison à Bahreïn début décembre.

Jeudi, Mick Schumacher s’est trouvé un soutien de poids en la personne de son quadruple champion du monde de compatriote Sebastian Vettel. Le pilote Ferrari, en partance pour Aston Martin (actuelle Racing Point) la saison prochaine, voit en lui un « bon gamin » qui « a de l’avenir » et « mérite une place de titulaire » en 2021.

Pour le Finlandais Kimi Räikkönen (Alfa Romeo), titré en 2007 avec Ferrari, le fils Schumacher est un « gars bien » qui « ressemble à son père de bien des manières ».

« Voir des pilotes actuels et des champions du monde me féliciter et me souhaiter bonne chance est très agréable, j’en suis super heureux », a réagi l’Allemand.

Le GP de l’Eifel, de vendredi à dimanche sur le circuit allemand du Nürburgring, est la 11e manche sur 17 de cette saison de Formule 1.