(Mugello) Le pilote Mercedes Valtteri Bottas a des raisons d’être optimiste après avoir dominé les deux séances d’essais libres du Grand Prix de Toscane de Formule 1.

Associated Press

Et il a besoin d’une bonne dose de confiance au moment où il accuse 47 points de retard au classement derrière son coéquipier et champion en titre Lewis Hamilton. Il n’a pas gagné de course depuis l’ouverture de la saison en Autriche.

« C’était très amusant aujourd’hui et j’ai apprécié chaque tour, a avoué le Finlandais. Il reste encore de la place à l’amélioration, à la fois pour la voiture et en tant que pilote. »

Le circuit de 5,2 kilomètres du Mugello, nichée au milieu des collines toscanes, accueille habituellement le Grand Prix de moto, mais pour la première fois une course de F1.

« Toute la première section avec les chicanes à grande vitesse et le deuxième secteur est tout simplement incroyable, a poursuivi Bottas. Cette piste est certainement l’une des plus exigeantes physiquement. »

La journée a également été prometteuse pour Red Bull. Max Verstappen se retrouve à seulement 246/1000 de seconde de Bottas en troisième position avec son coéquipier Alexander Albon quatrième au cours d’une journée chaude et ensoleillée.

« Je pense que nous pouvons être plutôt satisfaits du comportement de la voiture, a commenté Verstappen. Nous ne sommes pas trop loin des Mercedes, c’est une bonne chose. L’équilibre est bon aussi. »

Le Québécois Lance Stroll, qui a terminé troisième la semaine dernière au Grand Prix d’Italie, s’est contenté du 11e rang à une seconde et demie de Bottas. Le Torontois Nicholas Latifi (Williams) a réussi le 18e chrono.

« C’était une journée positive pour nous, a précisé Stroll. J’ai hâte de m’attaquer au circuit en qualifications avec peu de carburant alors que nous pouvons vraiment pousser fort. Les qualifications vont être importantes ici, car je pense que la course dépendra en grande partie de la position sur la grille, car les dépassements seront très difficiles. »

Pour célébrer la 1000e course de Ferrari en F1 sur une piste qui lui appartient, mais qui n’a fait aucune différence, Charles Leclerc s’est classé 10e et Sebastian Vettel 12e. Le moteur de Vettel a coupé vers la fin de la séance et il a été contraint de s’immobiliser sur le côté de la piste.

La séance a été brièvement interrompue à deux reprises après des accidents mineurs qui ont laissé des débris sur la piste.

À l’approche de la mi-course de la séance de 90 minutes, Lando Norris a perdu l’arrière de la voiture et sa McLaren s’est arrêtée dans les barrières.

Puis à environ 15 minutes de la fin, le drapeau rouge est ressorti à nouveau lorsque l’Alfa Romeo de Kimi Raikkonen a été poussé dans les graviers par Sergio Perez (Racing Point) au virage no 1. Perez a été pénalisé d’une place sur la grille de départ et un point de pénalité sur sa licence pour cet accrochage.

Il y a une troisième séance d’essais samedi avant les qualifications.

Les amateurs étaient présents pour la première fois à cette neuvième course de la saison au milieu de la pandémie de coronavirus. Les 3000 spectateurs ont été répartis dans trois tribunes.

Le circuit de 5,2 kilomètres du Mugello accueille habituellement des courses de motos et la Formule 1 l’utilise pour la première fois.

La piste est la propriété de Ferrari et elle est réputée pour ses virages rapides. Leclerc et son coéquipier Sebastian Vettel y ont fait des essais en juin. Raikkonen, le plus vieux pilote de F1 à 40 ans, a fait ses débuts en F1 pour Sauber ici il y a 20 ans.

Plus tôt lors de la première séance, Bottas s’était montré le plus rapide devant Verstappen, Leclerc et Hamilton.