(Budapest) Le quadruple champion du monde Sebastian Vettel a apporté un peu de réconfort à toute l’équipe Ferrari en réalisant le meilleur chrono de la deuxième séance d’essais libres du Grand Prix de Hongrie disputé sur une piste détrempée.

Jerome Pugmire
Associated Press

Il a bouclé le meilleur tour du Hungaroring en 1 min 40,464 s, deux dixièmes de seconde devant la monoplace de Valtteri Bottas (Mercedes).

Avec des chronos 24 secondes plus lents que les temps enregistrés en matinée sur le bitume sec, Vettel et Bottas ont devancé Carlos Sainz (McLaren) et les deux pilotes de l’écurie Racing Point, Lance Stroll et Sergio Pérez.

« C’est dommage qu’il pleuvait cet après-midi, mais nous avons travaillé à améliorer notre compréhension de la voiture sur une piste mouillée, a commenté Stroll. Je pense que nous avons fait un pas dans la bonne direction dans ces conditions par rapport au week-end dernier, ce qui est positif. Il y a un potentiel de conditions mixtes ce week-end et l’important est de faire aussi bien sur le sec. »

Le meneur en matinée Lewis Hamilton (Mercedes) et Alex Albon (Red Bull) n’ont pas inscrit de temps lors de cette séance peu représentative des forces réelles, alors que les pilotes ont roulé avec les pneus intermédiaires ou de pluie.

« Je pense que ça va se resserrer [samedi], mais il y avait du travail à faire sur la voiture et nous l’avons fait, a expliqué Hamilton, qui a décroché la position de tête, sous la pluie, en Autriche la semaine dernière.

« Et avec la pluie en après-midi, nous n’en saurons pas plus tant que nous n’aurons pas une autre séance sur le sec. »

Seulement 13 pilotes ont enregistré des chronos. Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) s’est contenté du septième rang, à 2,3 secondes de Vettel, et devant la Haas de Romain Grosjean.

« Il y a beaucoup de travail à faire, a plaidé Verstappen. Je ne suis pas très satisfait, mais par chance nous avons une nuit complète pour regarder les données et faire quelques changements afin d’essayer de faire mieux demain. »

Kimi Räikkönen (Alfa Romeo), qui a pris la relève de Robert Kubica en après-midi, s’est plaint du peu d’adhérence et il a fait quelques visites hors-piste, mais il a néanmoins complété le plus grand nombre de tours de la séance, avec 16.

Hamilton donne le ton

Plus tôt, Hamilton avait donné le ton à la première séance en devançant Bottas par seulement 86 centièmes de seconde.

Cette performance de Hamilton est d’autant plus impressionnante qu’il utilisait la gomme dure, qui est reconnue pour être plus lente.

Les prévisions météorologiques samedi prévoient de la pluie pour la dernière séance d’essais libres et une possibilité que les averses se prolongent jusqu’aux qualifications.

La Fédération internationale de l’automobile a par ailleurs révélé les deux premiers cas positifs à la COVID-19 depuis la reprise des activités au début du mois, et isolé les deux personnes.

Les deux pilotes Mercedes ont gagné une course chacun cette saison. Bottas s’est imposé lors du premier Grand Prix de la saison en Autriche et Hamilton a triomphé au Grand Prix de Styrie, également en Autriche, dimanche dernier, sa 85e victoire en carrière.