Lewis Hamilton a juré qu’il « ne cessera de militer pour un avenir inclusif » à la suite des récents commentaires controversés de l’ex-grand patron de la Formule 1 Bernie Ecclestone émis lors d’un entretien sur la chaîne américaine CNN concernant la diversité dans le sport automobile.

La Presse canadienne

Hamilton a riposté à Ecclestone par l’entremise de son compte Instagram officiel, en écrivant : « Zut, je ne sais même pas par où commencer avec tout ça. C’est triste et décevant de lire ces commentaires ».

« Bernie n’est plus impliqué dans notre sport et fait partie d’une génération différente, mais c’est exactement ce qui ne va pas — des commentaires ignorants et irrespectueux qui nous montrent tout le chemin qu’il nous reste à parcourir, en tant que société, avant qu’une véritable égalité puisse se produire », a poursuivi le champion du monde.

« Si quelqu’un qui dirigeait ce sport depuis des décennies affiche un tel manque de compréhension des problèmes profonds et quotidiens auxquels nous, les Noirs, sommes confrontés tous les jours, comment pouvons-nous nous attendre à ce que tous ceux qui travaillent sous lui comprennent ? Ça commence par celui au sommet », a-t-il ajouté.

La veille, Ecclestone avait déclaré lors d’un entretien accordé à la chaîne américaine CNN que « dans bien des cas, les Noirs sont bien plus racistes que les Blancs ».

Ecclestone a émis ces commentaires alors qu’il répondait à une question concernant la décision de Hamilton de mettre sur pied un comité afin de favoriser la diversité culturelle et ethnique dans le sport automobile, avant d’ajouter que cette initiative n’aurait aucun effet sur l’avenir de la discipline.

PHOTO MAXIM SHEMETOV, ARCHIVES REUTERS

L’ex-grand patron de la Formule 1, Bernie Ecclestone

La F1 a rapidement dénoncé les propos d’Ecclestone, et rappelé que le milliardaire âgé de 89 ans n’avait plus aucun intérêt dans la série reine du sport automobile.

« À un moment de l’histoire où l’unité est nécessaire pour lutter contre le racisme et les inégalités sociales, nous sommes totalement en désaccord avec les commentaires de Bernie Ecclestone, qui n’ont pas leur place dans la Formule 1 ou la société », pouvait-on lire dans le communiqué.

« M. Ecclestone n’a joué aucun rôle dans la Formule 1 depuis qu’il a quitté notre organisation en 2017, et son titre de président honorifique a expiré en janvier 2020 », a-t-on précisé.

Cette semaine, la F1 a annoncé le lancement de sa campagne #WeRaceAsOne qui, parmi ses objectifs, vise à hausser la diversité dans le sport et à envoyer un message clair contre le racisme.