(Rome) Le directeur exécutif de l’écurie Ferrari, Mattia Binotto, pense qu’en raison de l’épidémie de nouveau coronavirus, la fin du championnat du monde de Formule 1 pourrait être repoussée à fin janvier 2021.

Agence France-Presse

Du fait de la pandémie, les Grands Prix de Barheïn, du Vietnam, de Chine, des Pays-Bas, d’Espagne et d’Azerbaïdjan ont été déjà reportés, tandis que ceux de Monaco et d’Australie ont dû être annulés.

La saison 2020 ne devrait pas débuter avant le 14 juin au Canada au plus tôt, soit avec trois mois de retard.

« Nous avons donné une entière liberté à la FIA en matière de reprogrammation. Nous envisageons plusieurs options et si nous courons les Grands Prix les uns après les autres, nous pouvons envisager de disputer deux ou trois courses en janvier » 2021, a estimé le directeur de la « Scuderia » sur Sky Sports Italia.

Plus tôt dans la semaine, le patron de la F1 avait annoncé qu’il envisageait un calendrier de 15 à 18 GP pour cette saison, contre 22 initialement prévus.