(Montréal) Les Grands Prix de Formule 1 du Bahreïn et du Vietnam ont été reportés, a annoncé conjoitement la FIA et la série par voie de communiqué vendredi.

La Presse canadienne

Ces épreuves devaient se dérouler du 20 au 22 mars, et du 3 au 5 avril, respectivement.

La F1 et la FIA ont indiqué qu’elles continueront de travailler en étroite collaboration avec les promoteurs des courses au Bahreïn et au Vietnam pour surveiller la situation et étudier la viabilité de dates alternatives potentielles pour ces épreuves.

« La situation mondiale concernant la COVID-19 est fluide et très difficile à prévoir et il est approprié que nous prenions le temps d’évaluer la situation et de prendre les bonnes décisions. Nous prenons cette décision avec la FIA et nos promoteurs pour assurer la sécurité de toutes les personnes impliquées dans la Formule 1 et de nos amateurs », a déclaré le président et directeur des opérations de la série, Chase Carey.

« Nous continuons de compter sur les informations et les conseils de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et des gouvernements, et travaillerons avec eux tout au long de cette période imprévisible », a ajouté le président de la FIA, Jean Todt.

La FIA et la F1 ont aussi mentionné qu’elles s’attendent à ce que le championnat 2020 commence en Europe vers la fin mai — tout dépendant de l’évolution de la situation. On ignore donc pour l’instant ce qui se produira avec les Grands Prix des Pays-Bas (3 mai), d’Espagne (10 mai) et de Monaco (24 mai).

Les deux Grands Prix suivants sont ceux d’Azerbaïdjan (7 juin) et du Canada (14 juin).

Ces décisions de la F1 ont été prises au lendemain de l’annonce de l’annulation du Grand Prix d’Australie, le premier de la campagne, quelques heures seulement avant que les voitures ne s’élancent en piste.

Un peu plus tôt cette année, le Grand Prix de Chine, qui devait être présenté du 17 au 19 avril, avait également été annulé en lien avec la propagation du coronavirus.