La saison 2020 du Championnat du monde de F1 doit s’élancer dimanche en Australie et le Britannique Lewis Hamilton en est le grand favori. Derrière lui, les jeunes loups Charles Leclerc et Max Verstappen vont se livrer un duel qui pourrait les amener régulièrement au niveau de leur rival. Ce sera toutefois difficile de garder toute l’attention en piste, puisque le début de saison risque d’être très perturbé par la COVID-19.

Michel Marois Michel Marois
La Presse

1. Hamilton va-t-il rejoindre Schumacher ?

Le Grand Prix d’Australie marque le 10e anniversaire du retour de Mercedes en F1 et l’équipe est encore favorite pour enlever un septième titre consécutif. La saison pourrait d’ailleurs être historique : Lewis Hamilton n’est qu’à 7 victoires du record de 91 de Michael Schumacher et un autre titre lui permettrait de rejoindre l’Allemand au sommet du palmarès avec sept. Le Britannique et son coéquipier Valtteri Bottas ont montré lors des essais hivernaux qu’ils disposaient à nouveau d’une voiture remarquable. Et l’équipe Mercedes n’est visiblement pas de celles qui s’endorment sur leurs lauriers, comme elle l’a montré à Barcelone en introduisant un astucieux système de direction.

2. Leclerc peut-il relancer Ferrari ?

Depuis quelques saisons déjà, la Scuderia Ferrari gâche ses chances au Championnat avec une gestion approximative et des décisions douteuses. Accusée de tricherie la saison dernière, l’équipe n’a été « blanchie » que faute de preuves et ses rivales, qui n’ont pas apprécié la façon dont la FIA a géré l’affaire, l’ont toutes dans leur ligne de mire. Ajoutez à cela des relations tendues entre les pilotes Sebastian Vettel et Charles Leclerc et vous avez les ingrédients pour une autre saison folklorique. Ce sera à Leclerc, l’homme de l’avenir chez Ferrari, de transcender tout ça et d’exploiter tout le potentiel de la SF1000. Les premières épreuves seront déterminantes pour lui et la Scuderia.

3. Verstappen et Honda peuvent-ils confirmer ?

Troisième du Championnat du monde la saison dernière avec trois victoires, Max Verstappen espère faire mieux cette saison et cela implique qu’il devance l’un ou même les deux pilotes de l’équipe Mercedes. Le châssis de la Red Bull RB16 semble encore le meilleur du plateau et le groupe propulseur Honda a montré en 2019 qu’il était en mesure de rivaliser avec ceux de Ferrari et Mercedes. Comme Leclerc, Verstappen devra faire beaucoup mieux en début de saison. L’année dernière, les pilotes Mercedes ont signé cinq doublés consécutifs et huit victoires avant que le Néerlandais interrompe ces séries avec une belle victoire en Autriche.

4. Qui va gagner la bataille du peloton ?

Derrière les trois équipes de pointe, la lutte s’annonce encore très vive cette saison en milieu de peloton. Les pilotes des équipes McLaren, Renault, Alpha Tauri (anciennement Toro Rosso), Racing Point et Haas ont signé des performances très similaires lors des essais hivernaux de Barcelone et ils devraient offrir un beau spectacle cette saison en course, surtout si les ajustements apportés aux règles techniques permettent aux pilotes de rouler plus près les uns des autres. La présence de Kimi Räikkönen chez Alfa Romeo permet d’espérer quelques exploits, alors que l’équipe Williams pourra difficilement fournir à ses pilotes une voiture aussi mauvaise que celle de l’année dernière…

5. Combien d’épreuves sans spectateurs ?

Il est toujours possible que le début de la saison en Australie soit perturbé ou même annulé en raison du coronavirus et la situation sera encore problématique pendant plusieurs mois, en raison notamment des contraintes sévères touchant les équipes établies en Italie (Ferrari et Alpha Tauri). La suite du Championnat du monde de F1 sera donc perturbée par la crise mondiale. Le Grand Prix de Chine, qui devait être disputé le 19 avril, a été reporté, alors que le Grand Prix de Bahreïn, deuxième épreuve de la saison, la semaine prochaine, sera disputé sans spectateurs. Les dirigeants de la F1 et de la FIA ont par ailleurs indiqué qu’ils suivaient la situation de près et que d’autres épreuves pourraient être affectées.

Les équipes

Mercedes

Mercedes W11 EQ – Mercedes
Directeur : Toto Wolff
Directeur technique : James Allyson
44 Lewis Hamilton, Grande-Bretagne
77 Valtteri Bottas, Finlande

Ferrari

Ferrari SF1000 – Ferrari
Directeur : Mattia Binotto
Directeur technique : Simone Resta
5 Sebastian Vettel, Allemagne
16 Charles Leclerc, Monaco

Red Bull

Red Bull RB16 – Honda
Directeur : Christian Horner
Directeur technique : Pierre Waché
23 Max Verstappen, Pays-Bas
33 Alex Albon, Thaïlande

McLaren

McLaren MC L35 – Renault
Directeur : Andreas Seidl
Directeur technique : James Key
4 Carlos Sainz, Espagne
55 Lando Norris, Grande-Bretagne

Renault

Renault RS 20 – Renault
Directeur : Cyril Abiteboul
Directeur technique : Pat Fry
3 Daniel Ricciardo, Australie
31 Esteban Ocon, France

Alpha Tauri

Alpha Tauri AT01 – Honda
Directeur : Franz Tost
Directeur technique : Jody Eggington
10 Pierre Gasly, France
31 Daniil Kvyat, Russie

Racing Point

Racing Point RP20 – Mercedes
Directeur : Otmar Szafnauer
Directeur technique : Andrew Green
11 Sergio Pérez, Mexique
18 Lance Stroll, Canada

Alfa Romeo

Sauber C39 – Ferrari
Directeur : Frédéric Vasseur
Directeur technique : Jan Monchaux
7 Kimi Räikkönen, Finlande
99 Antonio Giovinazzi, Italie

Haas

Haas VF-20 – Ferrari
Directeur : Guenther Steiner
Directeur technique : Rob Taylor
8 Romain Grosjean, France
20 Kevin Magnussen, Danemark

Williams

Williams FW43 – Mercedes
Directrice : Claire Williams
Directeur technique : Adam Carter
6 Nicholas Latifi, Canada
63 George Russell, Grande-Bretagne

Le calendrier

15 mars : Grand Prix d’Australie, circuit de l’Albert Park (départ à 1 h 10)

22 mars : Grand Prix de Bahreïn, circuit de Sakhir (départ à 11 h 10)

5 avril : Grand Prix du Vietnam, circuit de Hanoï (départ à 3 h 10)

3 mai : Grand Prix des Pays-Bas, circuit de Zandvoort (départ à 9 h 10)

10 mai : Grand Prix d’Espagne, circuit de Catalunya (départ à 9 h 10)

24 mai : Grand Prix de Monaco, circuit urbain de Monaco (départ à 9 h 10)

7 juin : Grand Prix d’Azerbaïdjan, circuit urbain de Bakou (départ à 8 h 10)

14 juin : Grand Prix du Canada, circuit Gilles-Villeneuve (départ à 14 h 10)

28 juin : Grand Prix de France, circuit Paul Ricard (départ à 9 h 10)

5 juillet : Grand Prix d’Autriche, circuit de Spielberg (départ à 9 h 10)

19 juillet : Grand Prix de Grande-Bretagne, circuit de Silverstone (départ à 10 h 10)

2 août : Grand Prix de Hongrie, circuit de l’Hungaroring (départ à 9 h 10)

30 août : Grand Prix de Belgique, circuit de Spa-Francorchamps (départ à 9 h 10)

6 septembre : Grand Prix d’Italie, circuit de Monza (départ à 9 h 10)

20 septembre : Grand Prix de Singapour, circuit urbain de Marina Bay (départ à 8 h 10)

27 septembre : Grand Prix de Russie sur le circuit de Sotchi (départ à 7 h 10)

11 octobre : Grand Prix du Japon, circuit de Suzuka (départ à 12 h 10)

25 octobre : Grand Prix des États-Unis, circuit des Amériques (départ à 14 h 10)

1er novembre : Grand Prix du Mexique, autodrome Hermanos Rodriguez (départ à 14 h 10)

15 novembre : Grand Prix du Brésil, circuit d’Interlagos (départ à 12 h 10)

29 novembre : Grand Prix d’Abu Dhabi, circuit de Yas Marina (départ à 8 h 10)

À déterminer : Grand Prix de Chine, circuit de Shanghai (prévu le 19 avril, mais reporté)

Ce qui change cette année

La F1 va vivre une véritable révolution en 2021 avec l’introduction d’un nouveau règlement technique qui va modifier profondément le dessin et l’apparence des voitures. En attendant, on s’est contenté de petits ajustements cette saison, avec notamment des ailerons avant légèrement modifiés, une réduction des aides électroniques au départ et de la quantité d’essence pour la course. L’un des changements les plus significatifs a été la réduction des essais hivernaux de huit jours à six, ce qui a obligé les équipes à maximiser chaque sortie en piste. Sur le plan sportif, on a diminué les pénalités pour certaines infractions mineures et on reverra les drapeaux à damier en fin de course. Notons finalement que les pilotes pourront maintenant modifier la décoration de leur casque aussi souvent qu’ils en auront envie.