Les deux vedettes de la saison 2018 du Championnat du monde de F1 ont été présentées, hier, lors des dévoilements de la Ferrari SF71H et de la Mercedes W09.

Michel Marois
Michel Marois LA PRESSE

Les deux équipes de pointe avaient en effet choisi la même journée pour procéder au lancement de leurs voitures, une façon d'entamer un duel que Lewis Hamilton et Sebastian Vettel devraient poursuivre pendant toute la saison.

Diffusées en ligne, les deux présentations ont permis de découvrir des voitures similaires, adaptés aux nouvelles règles introduites cette saison, avec notamment le fameux « halo » qui a fait dire à Toto Wolff, directeur de Mercedes : « Si vous me donniez une scie à chaîne, je le couperais sur-le-champ ! Nous devons penser à la sécurité des pilotes, mais la solution adoptée n'est guère esthétique... »

À Silverstone, l'équipe Mercedes a présenté une voiture qu'elle espère plus polyvalente que celle de l'année dernière, affectueusement surnommée la Diva. « Cela n'a jamais été facile de travailler avec la W08, a rappelé le directeur technique de Mercedes, James Allison. Même sur les circuits où nous étions dominants, il fallait travailler de longues heures avant de la comprendre et de trouver les bons réglages.

«Plus homogène, plus élégante»

« Nous avons gardé les bons côtés de la Diva, mais nous avons corrigé certains détails, ce qui devrait la rendre plus facile à gérer. Et comme nous connaissons maintenant bien les règles établies l'année dernière, cette voiture est beaucoup plus homogène que la précédente, plus élégante aussi. »

Lewis Hamilton, qui tentera de remporter un cinquième titre mondial cette saison, a souligné : « J'ai peine à croire que c'est déjà ma sixième saison chez Mercedes. Ç'a été une expérience de rêve, travailler avec la plus grande équipe et obtenir tous ces succès. Je réalise aussi avec humilité combien je dois à tous les membres de l'équipe qui ont travaillé avec acharnement pendant plusieurs mois afin de produire cette voiture. »

« Je suis l'un des deux chanceux qui auront maintenant la tâche de pousser cette Mercedes à la limite et je le ferai avec beaucoup de fierté. »

- Lewis Hamilton

Mercedes a remporté les titres mondiaux des constructeurs et des pilotes au cours des quatre dernières saisons.

Une Ferrari moins typée

À Maranello, Ferrari a dévoilé une SF71H que l'équipe a aussi voulu plus polyvalente. Le châssis de la voiture de l'an dernier était considéré comme le meilleur du peloton et il a influencé la plupart des autres équipes dans la conception de leur voiture 2018. La SF70H était toutefois plus performante sur les circuits sinueux et les ingénieurs ont travaillé de façon à ce que la nouvelle voiture offre le même niveau de performance sur tous les circuits.

Lors de la présentation, le chef d'équipe Maurizio Arrivabene a rappelé : « Dévoiler une nouvelle Ferrari est toujours émouvant. Notre équipe a travaillé jusqu'à la dernière minute afin de perfectionner les moindres détails de la voiture. Ce sera maintenant aux pilotes et à l'équipe de développement de préparer le début de la saison. »

Ferrari n'a plus remporté le titre mondial des constructeurs depuis 10 ans (2008), alors que Kimi Raikkonen a été le dernier pilote de la Scuderia à enlever le titre des pilotes, la saison précédente.

Sebastian Vettel avait dominé le début de la saison 2017 avant de voir Lewis Hamilton prendre l'avantage. Arrivabene croit que le pilote allemand, qui tentera lui aussi de rejoindre le légendaire Juan Manuel Fangio avec cinq titres mondiaux, pourra aller jusqu'au bout cette saison. « Nous en sommes capables [de battre Mercedes] », a-t-il estimé.

La nouvelle SF71H fera ses premiers tours de piste dimanche à Barcelone pour une séance de « tournage » limitée à 100 km. Elle sera rejointe en piste le lendemain par la nouvelle Mercedes et les voitures des autres équipes pour la première des huit journées d'essais d'avant-saison organisées sur le circuit catalan.