L'écurie de Formule 1 Sauber, en difficulté financière, va changer de main pour garantir sa survie et va passer sous le contrôle du fonds d'investissement suisse Longbow Finance. La transaction entraine le départ de son fondateur Peter Sauber.

Publié le 20 juill. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

Longbow Finance va prendre le contrôle de Sauber Holding AG qui contrôle Sauber Group et l'écurie de Formule 1 éponyme qui fait courir cette année le Brésilien Felipe Nasr et le Suédois Marcus Ericsson.

La vente à Longbow Finance met aussi un point final aux rumeurs --qui remontent à septembre 2014-- selon lesquelles le milliardaire québécois Lawrence Stroll pourrait acheter l'écurie Sauber.

La transaction et l'injection de capital devrait enlever le gros nuage qui flottait au dessus de l'écurie cette année. Ici, le pilote suédois conduit sa Sauber vers un autre résultat décevant, lors du GP de Grande-Bretagne. Photo : AP

Peter Sauber s'en va, Monisha Kaltenborn reste

Il n'y aura pas de changement ni dans la structure du groupe ni dans le nom de l'écurie. Mais Peter Sauber, son fondateur, va passer la main et Pascal Picci, le PDG de Longbow Finance lui succèdera. Monisha Kaltenborn continuera pour sa part à diriger l'écurie de F1.

«En tant que groupe suisse, nous très satisfaits de pouvoir continuer à garantir une présence helvétique dans une industrie très spécialisée et innovante», a affirmé Pascal Picci, cité dans le communiqué diffusé par l'écurie.

«Nous sommes très heureux de pouvoir, grâce à l'accord trouvé avec Longbow Finance, assurer l'avenir de Sauber au sommet du sport automobile. Nous sommes convaincus que Longbow Finance est le partenaire idéal pour de nouveau rendre compétitive et victorieuse l'écurie Sauber en Formule Un», a souligné pour sa part Monisha Kaltenborn, qui est actionnaire minoritaire de l'entreprise, depuis que Peter Sauber lui a vendu le tiers de ses actions en 2012.

Peter Sauber avait déjà cédé la direction au quotidien de l'écurie en 2012. Peter Sauber lui avait vendu le tiers de ses actions de l'entreprise. Photo: Reuters

Signe d'embellie financière pour la F1

Après le sauvetage de Manor (ex-Marussia) par un homme d'affaires irlandais, le rachat de Lotus par Renault et l'arrivée de l'écurie américaine Haas début 2016, c'est un signe de plus en faveur d'une F1 de nouveau attrayante pour les investisseurs, grâce à son impact médiatique mondial --21 Grands Prix au calendrier-- et son image innovante, autour des moteurs V6 turbo hybrides utilisés depuis 2014.

Longbow Finance va prendre le contrôle de Sauber Holding AG qui gère Sauber Group et l'écurie de Formule 1 éponyme dont les pilotes actuels sont le Brésilien Felipe Nasr et le Suédois Marcus Ericsson. Nasr, très soutenu par la Banco do Brasil, avait expliqué récemment qu'il attendait des nouvelles quant à l'avenir de l'écurie avant de se positionner pour 2017.

Sauber, présente en F1 depuis 1993, n'avait plus ces derniers mois les moyens financiers de continuer à développer ses monoplaces. Elle avait marqué 36 points l'an dernier, terminant 8e du Championnat du monde des constructeurs (sur 10), mais aucun point cette année, en 10 manches, et pointe au 11e et dernier rang, derrière Manor et Haas, la débutante américaine.

Jacques Villeneuve a couru pour Sauber-BMW en 2005. On le voit discutant avec Peter Sauber avant le départ du GP de Montréal le 12 mai 2005. Photo: Brault Bernard La Presse  

Une seule victoire en 410 GP

Etroitement liée à BMW de 2006 à 2010, l'écurie a ensuite retrouvé son indépendance et utilise encore cette année des moteurs fournis par Ferrari.

«Je suis très heureux de prouver que mon investissement courageux pour racheter l'équipe il y a six ans, afin de sécuriser son siège d'Hinwil et sa place en F1, est aujourd'hui validé», écrit Peter Sauber dans le même communiqué.

Sauber n'a remporté qu'une seule victoire en F1, à l'époque BMW, grâce au Polonais Robert Kubica (Canada 2008) en 410 Grands Prix (dont 321 pour son compte et 89 sous la bannière de BMW).

Peter Sauber (72 ans), une figure du sport automobile, a également connu le succès en sport-prototypes, notamment par le biais d'une association avec Mercedes. En 1990 et 1991, l'écurie Sauber-Mercedes avait permis au jeune Michael Schumacher de parfaire son apprentissage, notamment aux 24 Heures du Mans. L'écurie avait remporté le Championnat du monde des voitures de sport en 1989 et 1990.

Le Polonais Robert Kubica est l'auteur de la seule victoire de Sauer en F1, en 410 courses. Mais les Montréalais s'en souvienennent surtout en raison de son horrible et spectaculaire accident au circuit Gilles-Villeneuve au GP du Canada de 2007. Kubica, miraculeusement, s'en était sorti avec des blessures légères. Photo: AFP, David BOILY