Si vous avez des connaissances de base en informatique, vous devez fort probablement connaître le terme open source, ou code source ouvert. L'expression définit en gros tout logiciel dont le code source est modifiable et accessible par quiconque. Un ancien ingénieur de l'écurie de F1 Williams tente actuellement d'adapter le concept à la conception d'une voiture de course.

Publié le 20 mars 2014
Charles René
Charles René LA PRESSE

L'Anglais Nicolas Perrinn ne s'attaque cependant pas à un défi facile avec myTeam. Il veut inscrire le fruit de cette collaboration virtuelle aux 24 Heures du Mans 2015 en classe LMP1, la catégorie la plus prestigieuse de l'événement mythique.

Le site web de l'ingénieur (https://perrinn.com/) sert autant à récolter les idées sous toutes les formes possibles qu'à recueillir le financement nécessaire pour les deux prochaines années (8,5 millions de livres ou 15,7 millions de dollars).

Perrinn soutient qu'il ne cherche pas à recueillir l'argent auprès des collaborateurs, mais plutôt par l'entremise de la publicité et d'investisseurs.

L'ingénieur a déjà publié sur le site web des plans 3D détaillés comme matière de base pour concevoir le bolide. Il soutient que les dessins sont assez complets pour produire une maquette de la voiture à l'aide d'une imprimante 3D. Il s'appuie d'ailleurs principalement sur la conception assistée par ordinateur pour mener à bien l'aventure.

L'instigateur du projet vise très haut. Il veut une voiture pouvant concourir avec les grands constructeurs. Elle devra être hybride et disposer d'un système de transmission intégrale. Le moteur thermique pourrait être un V6 turbocompressé ou un V8 atmosphérique fourni par un motoriste. Perrinn n'exclut pas la mise au point d'un moteur maison, mais le financement dictera le chemin emprunté.

Une expérimentation somme toute fascinante qui encourage une participation du public poussée à un degré inédit, et dont l'évolution sera particulièrement intéressante à suivre.

Photo fournie par Perrinn.com