(Indianapolis) Jalen Suggs a réussi un long tir de trois points lors de la dernière seconde de la prolongation et les Bulldogs de l’Université Gonzaga ont battu les Bruins de UCLA 93-90, samedi soir, en demi-finale du Championnat de basketball masculin de la NCAA.

La Presse Canadienne

Johnny Juzang a créé l’égalité pour les Bruins alors qu’il ne restait que 3,3 secondes à écouler à la période supplémentaire, mais Suggs a eu assez de temps pour se rendre au milieu du terrain et effectuer un dernier tir.

Les Bulldogs, qui sont les favoris, n’ont toujours pas connu la défaite cette saison (31-0) et ils constituent la première équipe depuis les Sycamores de l’Université Indiana State, en 1979, à se rendre en finale du tournoi tout en étant invaincue.

La dernière saison parfaite remonte à 1976 et a été réalisée par les Hoosiers de l’Université Indiana.

Cette victoire des Bulldogs fait donc en sorte que le Canadien Andrew Nembhard, qui a récolté 11 points et huit assistances pendant le match, sera de la finale masculine, lundi.

Nembhard et les Bulldogs auront rendez-vous avec les Bears de l’Université Baylor.

Nembhard ne sera toutefois pas le seul représentant de l’unifolié à retenir l’attention. Ses compatriotes Alyssa Jerome, du Cardinal de l’Université Stanford, et Shaina Pellington, les Wildcats de l’Université de l’Arizona, croiseront le fer en finale du tournoi féminin, qui aura lieu dimanche.

Jerome et Pellington tentent de devenir la première Canadienne à gagner le titre national depuis Kia Nurse, qui l’a fait deux ans d’affilée avec les Huskies de l’Université du Connecticut (2015, 2016).

Selon les archives de Basketball Canada, les Canadiens n’ont jamais remporté les titres féminins et masculins de la NCAA la même année. La NCAA a commencé à organiser un tournoi féminin en 1982.

Plus tôt en soirée, les Bears ont facilement vaincu les Cougars de l’Université Houston 78-59 pour poinçonner leur billet pour la finale.

Menés par Jared Butler, une défensive qui a refusé de donner un pouce à ses adversaires et un entraîneur-chef qui était décidé à profiter de sa première présence dans le « Final Four », les Bears ont tiré avantage de leur première apparition en 71 ans aux demi-finales de ce tournoi.

Butler a inscrit 17 points, mais un peu tout le monde chez les Bears a contribué, alors que cinq joueurs ont amassé 10 points ou plus. Les Bears ont pris les devants 45-20 à la demie et ils n’ont pas été dérangés par la suite.

Il y a près de deux décennies, l’entraîneur-chef Scott Drew a décidé de quitter sa zone de confort et de venir diriger le programme de basketball de l’Université Baylor, qui venait d’être frappé par un scandale.

Drew avait alors expliqué à son père que les Bears ne pouvaient qu’aller vers le haut. Maintenant, ils ne sont qu’à une victoire du sommet.

L’Université Baylor participera à la finale masculine du Championnat de basketball de la NCAA pour la deuxième fois de leur histoire.

Marcus Sasser a récolté 20 points pour les Cougars, qui ont atteint le carré d’as pour une première fois depuis 1984. L’Université Houston a connu un parcours particulier jusqu’au « Final Four », défaisant tour à tour des 15e, 10e, 11e et 12e têtes de série.