Source ID:2e1c882605a9349fa46e5e082bacd24a; App Source:StoryBuilder

Joseph Phan s'approche de ses rêves

Joseph Phan participera pour la deuxième fois aux... (PHOTO ERIC BOLTE, ARCHIVES USA TODAY SPORTS)

Agrandir

Joseph Phan participera pour la deuxième fois aux Championnats du monde juniors de patinage artistique.

PHOTO ERIC BOLTE, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Cela fait longtemps que les spécialistes voient en Joseph Phan un futur grand patineur artistique. À 17 ans, celui qui est né à Montréal d'une mère chinoise et d'un père vietnamien n'est plus très loin de confirmer tous les espoirs placés en lui.

Phan chausse les patins depuis l'âge de 5 ans. Les titres se sont vite enchaînés et à peine neuf ans après ses débuts, il était champion canadien chez les juniors.

Vite lancé sur le circuit des Grands Prix, il y a fait l'apprentissage des compétitions de haut niveau, de la pression aussi. Après des années au Club de patinage artistique de Laval, Phan a rejoint l'été dernier le réputé entraîneur Brian Orser au Cricket Club de Toronto.

« Changer de ville, de club, d'entraîneur n'a pas été facile, mais je suis maintenant plus à l'aise, a expliqué le patineur de 17 ans, il y a quelques jours en entrevue, pendant une pause entre deux séances d'entraînement. Ma mère est ici avec moi et l'ambiance est très bonne au club. »

La réputation d'Orser a fait du Cricket Club l'un des principaux pôles du patinage masculin dans le monde, et plusieurs champions et médaillés olympiques sont passés par là. « C'est bien sûr impressionnant de croiser les grands patineurs qui s'entraînent ici, raconte Phan. Je vois Yuzuru [Hanyu, double champion olympique japonais] tous les jours à l'entraînement. »

Le patineur peut aussi côtoyer ses principaux rivaux sur la scène nationale, les jeunes Stephen Gogolev et Conrad Orzel, notamment, qui, comme lui, aspirent aux premiers rôles bientôt dans l'équipe nationale sénior. « Il y a de la rivalité, mais c'est très amical, insiste Phan. En fait, c'est à la fois intimidant et très inspirant. Il y a des journées où je ne me trouve pas très bon, mais je retourne sur la glace et je travaille encore plus fort sur mes quads ! »

Gogolev (2e), Phan (4e) et Orzel (5e) ont d'ailleurs pris part aux Championnats canadiens avec les plus vieux, il y a un mois au Nouveau-Brunswick, et ils ont tous montré qu'ils étaient prêts à profiter du départ à la retraite de Patrick Chan et de la plupart de ceux qui ont permis au Canada d'accumuler les succès au cours des dernières années sur la scène internationale.

« Il y a eu de gros changements », a d'ailleurs reconnu le directeur haute performance de Patinage Canada, Mike Slipchuk, récemment en conférence téléphonique.

« De nouveaux patineurs ont pris la relève avec brio et, comme on l'a vu aux Championnats canadiens chez les hommes, le futur de notre patinage est déjà un peu le présent. »

Phan est à Zagreb, en Croatie, la semaine prochaine pour les Championnats du monde juniors. Il y avait terminé quatrième l'année dernière, à moins d'un point du podium, après une performance magistrale dans le programme libre.

« C'est la deuxième fois que je vais aux Mondiaux juniors et j'espère faire encore mieux que l'an dernier, a-t-il souligné. Au-delà du classement, je veux surtout offrir une bonne performance, montrer à quel point j'ai progressé au cours des derniers mois. »

L'adolescent se réjouit aussi de retrouver des amis québécois au sein de la délégation canadienne, les danseurs Marjorie Lajoie et Zachary Lagha notamment, dont nous parlerons demain.

Le phénomène Gogolev

À 14 ans, Gogolev n'aura pas le droit de patiner au niveau international chez les séniors avant deux ans ! Le Torontois a toutefois failli remporter les Championnats canadiens il y a quelques semaines, après avoir remporté la finale du Grand Prix junior en décembre à Vancouver. Ce surdoué réussit déjà une variété de quadruples sauts et sa formidable énergie lui permet d'en mettre plein la vue aux juges et au public.

S'il réussit à maîtriser ses nerfs, il sera le grand favori de ses premiers Mondiaux juniors, la semaine prochaine à Zagreb, devant Phan et tous les jeunes patineurs qu'il a battus à Vancouver. Et les dirigeants de Patinage Canada rêvent déjà de ses débuts chez les séniors en 2021, peut-être juste à temps pour viser les Jeux de Pékin.

Gogolev, qui s'entraîne à Toronto avec l'entraîneur Lee Barkel (il a mis fin récemment à sa collaboration avec Brian Orser), devra toutefois composer avec une réalité de la vie : la croissance ! Saura-t-il encore réussir aussi facilement tous ses sauts quand il mesurera quelques centimètres de plus ?

LE PROGRAMME DES MONDIAUX JUNIORS

6 mars

Hommes, programme court, 6 h

Couples, programme court, 13 h 15

7 mars

Danse, programme original, 6 h 30

Couples, programme libre, 12 h 30

8 mars

Femmes, programme court, 5 h

Hommes, programme libre, 12 h 15

9 mars

Danse, programme libre, 6 h 30

Femmes, programme libre, 13 h

(Heure de Montréal)




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer