Le président du CIO Thomas Bach va demander mercredi à l'assemblée générale des Nations unies d'adopter une trêve olympique pour les Jeux d'hiver de Sotchi du 7 au 23 février, a annoncé mardi le CIO.

Publié le 5 nov. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

«La résolution sur la trêve olympique sera présentée par la Fédération de Russie au nom du CIO», a précisé l'instance olympique dans un communiqué.

Le Comité international olympique a ravivé lors des Jeux de 1992 ce concept de trêve olympique, dont la tradition remonte aux Jeux antiques.

Depuis, par une résolution avant chaque édition des JO, l'ONU lance un appel au monde entier à cesser les hostilités durant les Jeux afin d'ouvrir la voie au dialogue et de protéger les intérêts des athlètes et du sport en général.

Le nouveau patron du CIO entend, lors de son intervention mercredi, livrer ses réflexions sur les liens entre le sport et la politique, et notamment «l'absurdité de boycotter les Jeux olympiques».

Plusieurs voix en Occident aimeraient voir le CIO faire beaucoup plus pression sur la Russie à propos d'une loi visant à interdire la promotion de l'homosexualité devant les mineurs, certaines voix allant jusqu'à demander un boycottage de ces JO chers au président Vladimir Poutine.