La quintuple championne olympique de patinage de vitesse, l'Allemande Claudia Pechstein, 39 ans, espère s'aligner aux Jeux olympiques d'été à Londres en 2012... dans l'épreuve de cyclisme sur piste, dans un entretien à Sport-Bild mardi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Mon objectif, ce sont les JO de Londres en 2012. Je souhaiterais m'y aligner sur la piste - en tant que cycliste», a-t-elle déclaré à l'hebdomadaire.

La championne compte participer aux prochains championnats d'Allemagne, à Berlin du 6 au 10 juillet, dans l'épreuve de poursuite individuelle.

Elle n'écarte pas non plus de se présenter à l'épreuve du sprint et du 500 mètres lancé. «Je pense pouvoir y arriver parce que je me suis beaucoup entraînée sur un vélo en tant que patineuse de vitesse. Et je n'ai rien à perdre», a-t-elle expliqué.

Pour l'athlète, qui vient de purger une suspension de deux ans prononcée au vu d'anomalies de ses bilans sanguins, une première dans le sport de haut niveau, il ne s'agit pas d'une reconversion, puisqu'elle réaffirme son ambition d'être aux JO de Sotchi (Russie) en 2014, même si un règlement du Comité olympique international (CIO) le lui interdit en principe.

La «règle d'Osaka» stipule qu'un athlète suspendu pour plus de six mois pour violation d'un règlement antidopage ne pourra pas participer aux deux Jeux olympiques (soit les Jeux d'été et les Jeux d'hiver) qui suivent immédiatement la date d'expiration de la suspension.

Pechstein a toujours clamé son innocence, expliquant ces variations dans ses valeurs sanguines par une anomalie congénitale attestée par plusieurs hématologues. Elle a été privée des JO 2010 après avoir épuisé tous les recours possibles.

Il existe au moins un précédent en Allemagne, avec la patineuse Christa Rothenburger-Luding, médaillée d'or sur 1000 m et d'argent sur 500 m à Calgary 1988, avant d'être médaille d'argent de sprint en cyclisme sur piste à Séoul sept mois plus tard.